Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 08:51

 

La CFDT revendique depuis le début de la négociation sur la réorganisation du temps de travail des non-Cadres et sur le Temps de travail des Cadres, un engagement ferme de la Direction sur le maintien de l’emploi, la pérennité des sites et l’absence de Plan Social pour les 3 années à venir. Pour la CFDT cela ne signifie pas de tout accepter !

 

Point 1, Modulation semaines hautes et basses sur l’année : La Direction abandonne ce dispositif.

 

Avis CFDT : C’est une avancée car ce système était rejeté par les salariés. Pour la CFDT, c’était un point bloquant et nous avions expliqué que ce système avait aussi pour objectif de limiter les heures excédentaires.

 

Point 2, Calcul des Congés Payés : La méthode utilisée pour SAFE donnait 21,22 jours arrondis à 22 jours. Sur la base de 37h30 par semaine, le calcul légal donne 23,61 jours arrondis à 24 jours. La Direction ajoute un 25ème jour.

 

Point 3 : Le calcul du nombre de jours RTT sur la base de base de 7h30 / Jour, 37h30 par semaine de la Direction donne 14 jours de RTT, auxquels elle ajoute 1 jour, soit 15 jours de RTT dont 8 à disposition du salarié et 7 à disposition de l’employeur.

 

Avis CFDT : La CFDT conteste le changement de méthode de calcul des RTT, utilisée jusqu’à présent et même avant SAFE et qui donne 16 jours ! Sur la base de 7h38 par jour, la CFDT revendique 20 jours de RTT par an et toujours la prime type SAFE de compensation des jours de RTT perdus (déplacements supplémentaires).

 

Point 4 : la Direction revient sur 2 populations pour l’horaire variable : Production : 7h00/8h30 – 15h30/17h00 et hors Production 7h30/9h00 – 16h00/17h30

 

Avis CFDT : Pour la cohérence, les transports, le covoiturage, la CFDT revendique une plage de 7h00 – 9h00, position unanime des trois OS négociatrices. Si le nombre de RTT, diminue, tous les salariés doivent voir leur journée de travail diminuer.

 

Point 5 : La capitalisation passe de 5h00 à 7h30, avec une prise jusqu’à 1h30 sur une journée ou une demi-journée sur le mois.

 

Avis CFDT : Le compte n’y ait pas, malgré l’avancée sur la demi-journée et les 1h30. La journée doit être de 7h54 pour les NCF, et les salariés ne doivent pas perdre leur flexible d’un mois sur l’autre. La prise de 2h00 est une revendication CFDT qui répond aux attentes de salariés.

 

Point 6, les heures supplémentaires : La CFDT a demandé que la Direction précise les modalités pour les heures excédentaires en fin de vacation et le samedi matin. Il est nécessaire de clarifier ce qui relève du flexible et ce qui relève des heures excédentaires.

 

Point 7: Si le repas n’a pas été à nouveau abordé le 20 novembre la CFDT rappelle sa revendication d’un forfait de 45 minutes, avec possibilité de 2h00 de pointage

 

Point 8 : Les horaires spéciaux

 

Les Horaires 1/8 de nuit et décalé de jour ne remplacent pas le 2x8 (pas de rotation d’équipes).

40 % de majorations (+ IK) sur le Temps de Travail Effectif (TTE) de l’horaire « décalé de jour » et de l’horaire « 1/8 de nuit ».

2x8 : Majorations de 20% avec dans le TTE les 20 mn de pause payées actuellement non travaillées.

Abandon de la semaine décalée mardi – samedi.

 

Avis CFDT : Il est revendiqué :

 

- L’ouverture du restaurant le soir pour le repas en horaire « décalé de jour » et des salles de repos adaptées (micro-onde, frigo) pour les autres horaires spéciaux (1x8 nuit, etc.).

- Une semaine minimum pour les horaires spéciaux 1x8 nuit et décalé de jour.

- Le volontariat pour tous les horaires spéciaux

 

L’abandon de la semaine décalée du mardi au samedi répond pour partie à la non banalisation du samedi que rejetait la CFDT. Après avoir voulu la supprimer, la Direction suite à nos interventions, maintient la dégressivité, dont les modalités sont à négocier. La nouvelle prime de flexibilité que la Direction veut mettre en place, ne doit pas justifier le yoyo entre les différents horaires.

 

Point 9 : Mesures additionnelles prévues dans le relevé de décisions (signé CFDT et CGC) lié à la politique salariale de 2014 :

 

Astreintes : Une réunion technique est prévue le 25 novembre pour revoir le système, améliorer l’indemnisation et prendre en compte les interventions à distance. A suivre.

 

Statut 400 points : La Direction propose la création d’un « 400 pts + » sur la base d’un forfait de 39H00 (+2h00 par rapport au forfait NCF, payées et majorées à 25%).

 

Avis CFDT : le débat est ouvert, mais la revalorisation du statut ne passe pas forcément par l’augmentation du temps de travail d’une partie des 400 pts. La réflexion doit être plus globale (finalité du 400 pts), sans pour autant créer un sous-statut cadre.

La CFDT rappelle les autres points du relevé de décisions qui doivent aussi être abordés : le contingent d’heures sup des NCF (2 heures du forfait) et le statut des Chefs de Groupe.

 

Point 10, Temps de Travail des Cadres : De manière temporaire et sectorielle, possibilité d’augmenter le Forfait Jours de 211 à 218 jours majorés à 10 %, avec un système de renonciation possible du salarié.

 

Avis CFDT : L’accord EADS 2005 non dénoncé par la Direction qui prévoit des majorations de 20% doit s’appliquer. L’accord ACCES prévoyait des modalités spécifiques pour les 7 jours supplémentaires (paiement ou placement CET autres droits, CET fin de carrière, etc.) qui doivent être reconduites.

 

Point 11, La Direction à la demande de la CFDT, fera un point le 26 novembre, sur les mesures prises en Allemagne sur la compétitivité.

 

Personne ne peut nier la nécessaire adaptation de l’entreprise à son environnement concurrentiel, dans un monde en évolution perpétuelle (baisse du baril de pétrole, contexte géopolitique mondial instable, parité euro-dollar, etc.).

Mais les efforts de compétitivité ne peuvent pas porter uniquement sur les salariés, et plus particulièrement les cols bleus qui sont les premiers impactés avec des baisses de revenus par les diminutions de charges (passages en journées, baisses des heures excédentaires). Comment ne pas être choqué de voir Airbus Helicopters condamné à payer une amende de 375 000 € à Bercy, pour retard de paiement des fournisseurs et faire la une de la presse ? N’est-ce pas de l’argent dilapidé à l’heure de la compétitivité ?

C’est grâce à la négociation, que la Direction est d’ores et déjà revenue sur certains points bloquants pour la CFDT (semaine décalée, horaires modulés).

Le problème reste toujours le nombre de jours de RTT et la capitalisation du flexible. Il est aussi impératif que les salariés voient leurs journées de présence plus courtes. La suite le 26 novembre…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe CFDT AIRBUS HELICOPTERS (ex Eurocopter) - dans Compétitivité 2015
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :