Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 10:24

A l'heure ou le modèle industriel de Boeing est mis à mal (voir le dossier d'Air et cosmos du 18 avril sur 787) avec à ce jour plus de 15 mois de retards sur le calendrier initial du 787, qui n'a toujours pas volé, Airbus continue à s'appliquer à suivre le même modèle. De plus faute de repreneurs en Allemagne Airbus envisage d'après le Journal Du Dimanche ( !) de regrouper ses usines allemandes dans une nouvelle entité GAC, 100 % EADS. Cela remet en cause le principe de simultanéité en l'Allemagne et la France, où le processus avec Latécoère n'est pas à ce jour remis en cause.


Voir le communiqué de la CFDT EADS du 18/04/08.


A suivre...



Une grève va-t-elle éclater chez Airbus ? Par le JDD (*)



C'est la rumeur qui court à Toulouse, a la suite du comité central d'entreprise qui s'est tenu vendredi. Lors de cette réunion, la direction a annoncé que trois des quatre usines allemandes mises en vente dans le cadre du plan de restructuration Power 8 (Nordenham, Varel et Augsbourg) seront bientôt logées au sein d'une holding baptisée German-Aerostructures Company (GAC). Cette entreprise sera détenue à 100 % par EADS, la maison mère d'Airbus, a précisé la direction du groupe au JDD.


Cette décision est vécue comme une provocation par les syndicats français, qui redoutaient depuis deux semaines d'être moins bien traités que les Allemands. Car Airbus a également confirmé, vendredi, qu'il ne compte pas changer de cap dans les autres pays. Les discussions continuent donc comme prévu avec le toulousain Latécoère pour la reprise des usines de Méaulte (Somme) et Saint-Nazaire Ville, et avec le britannique GKN pour celle de Filton.


« Si les Allemands ont obtenu de rester dans le groupe, tant mieux pour eux. Mais nous exigeons la même chose pour la France », lâche Claude Cliquet, délégué FO de l'usine de Méaulte. Il s'attend à une vive réaction des salariés: « Nous allons les informer demain. Si la nouvelle se confirme, je crains que ça n'explose. » La veille de l'annonce de la vente, le 27 février 2007, les ouvriers picards avaient lancé une grève spontanée qui avait pris de court les syndicats. « Depuis, ils s'étaient résignés. Mais ils vont avoir énormément de mal à comprendre la nouvelle situation », prévient Pierre-Henri Coat, de la CFDT.


EADS assure que la création de German Aerostructures Company « ne modifie en rien la volonté du groupe de vendre de manière concomitante l'ensemble des sites ». Il ne s'agit que d'une « étape intermédiaire » en attendant de trouver un repreneur, précise-t-on au siège. Cet objectif figure d'ailleurs noir sur blanc dans la lettre de nomination de Hans Lonsinger comme patron de GAC. Ce document, que le JDD s'est procuré, stipule que Lonsinger devra « conduire la période de transition liée au

processus de vente ».


Pour calmer les susceptibilités nationales le président d'EADS, Louis Gallois, avait promis que les sacrifices seraient équitables et simultanés. Mais les syndicats y croient de moins en moins, tant le plan tourne au fiasco outre-Rhin. Deux repreneurs potentiels» Vought et OHB, ont déjà jeté l'éponge. Et à cause de la crise financière et de la flambée de l'euro, l'avionneur va avoir du mal à trouver de nouveaux candidats. Il y a « une bonne chance qu'Airbus ne vende pas du tout ces sites », avait asséné fin mars le patron d'OHB, Marco Fuchs, lors de l'annonce de l'échec des négociai  tions.


Un autre dossier risque de rajouter de l'huile sur le feu. De sources syndicales concordantes, EADS va céder prochainement au groupe Daher 100  % de sa filiale Socata, basée à Tarbes. « Rien n'est finalisé », dément-on chez Daher. Mais, sur place, la colère gronde « EADS veut nous vendre uniquement pour encaisser le cash qu'il n'a pas pu obtenir à cause de l'échec de la vente des usines allemandes.

C'est inacceptable », tonne le délégué FO, Lucien Cazenave. Il « n'exclut pas » d'organiser prochainement « un mouvement d'action de longue durée ».


A Méaulte aussi, la riposte s'organise. La CFDT a demandé aux autres organisations

Qu'une intersyndicale se réunisse lundi sur le site. Elle a également réclamé une rencontre avec Louis Gallois. « Les syndicats ont été les premiers informés, et les discussions se poursuivent », indique-t-on dans son entourage. Réputé fin négociateur, le patron d'EADS aura besoin de tout son sens du dialogue social pour faire retomber la tension.   


(*) Yann Philippin Le JDD du 20/04/08



Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans AIRBUS - POWER 8
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :