Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 08:10

28/07/2008

 

 

Loi sur le temps de travail, attention aux conséquences redoutables pour les salariés !

 

 

Les parlementaires ont définitivement adopté la loi "démocratie sociale et temps de travail". Si le volet démocratie sociale est une avancée, qui reprend la position commune des partenaires sociaux, le volet temps de travail est dangereux pour salariés et méconnait les demandes des entreprises.

 

Les sénateurs n'auront - à l'instar des députés - pas écouté les syndicats. Les minces modifications apportées lors des débats menés depuis le 17 juillet n'ont pas suffi à changer les principales orientations du texte sur le temps de travail. De fait (198 voix contre 125), le Sénat a donc à son tour enterré les 35 heures. Au final, il aura fallu à peine trois semaines au Parlement pour changer les règles du jeu du temps de travail, dont les effets pourront se voir dès la fin août lors de l'entrée en vigueur de la loi1.

 

La rupture des équilibres

 

Dans les faits, le texte donne aux entreprises les moyens pratiques de contourner la durée légale du travail en touchant aux contingents d'heures supplémentaires et en permettant divers aménagements du temps de travail sur tout ou partie de l'année. Avec en ligne de mire : le repos compensateur, lui aussi négociable avec l'employeur.

 

Pour la CFDT, « la loi ouvre la modulation à la décision unilatérale de l'employeur. Elle encourage le recours aux heures supplémentaires, tout en diminuant les coûts pour les entreprises ».

 

Par ailleurs, en donnant la possibilité d'étendre le forfait jours à des non cadres, elle porte - en l'absence d'accord - à 235 le plafond de jours de travail par an pour les salariés concernés. « Un acharnement idéologique » qui risque de « remettre en cause des équilibres actuels dans l'entreprise ». Equilibre familial d'abord, mis à mal par la possibilité pour l'employeur d'inciter chaque salarié aux heures supplémentaires... Equilibre physique et psychologique ensuite, la conjugaison d'un allongement de la durée du travail et d'un temps de récupération négociable ne pouvant être que préjudiciables aux conditions de travail des salariés.

 

C'est en ce sens que la CFDT avait massivement alerté les députés sur les réalités de leur entreprise en amont des débats parlementaires. Mais le Sénat pas plus que l'Assemblée, ne semble pas avoir pris conscience des lourdes dégradations que font peser ce texte sur les salariés.

 

Anne-Sophie Balle

 

(1) après la réunion de la Commission mixte paritaire le vote solennel et définitif du texte a eu lieu le 23 juillet dans la soirée.



La CFDT avait pourtant alerté les parlementaires

 

 

Depuis la présentation du texte en Conseil des ministres, la CFDT n'a eu de cesse de mettre en garde les parlementaires contre « les risques que font peser sur la santé des salariés les dégradation de leurs conditions de travail et de vie » que ne manqueront pas d'entraîner les dispositions du projet de loi.

 

Retrouvez les actions menées par la CFDT contre le projet de loi depuis sa présentation :

 

Temps de travail, le gouvernement s'entête

La CFDT interpelle les parlementaires sur le temps de travail

La CFDT écrit aux parlementaires sur le projet de loi Temps de travail

100 lettres pour faire modifier le texte sur le temps de travail

Le début de la fin des 35 heures

"Touche pas à mes RTT", le cri d'alarme de la CFDT Cadres

 

Sans oublier les actions de la CFDT d'Eurocopter :

 

La CFDT Eurocopter contre les 235 jours / an pour les cadres !

La CFDT Eurocopter contre l'enterrement des RTT et des jours fériés

La CFDT d'Eurocopter dans la rue pour défendre les 35h00 le 17 juin 2008  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Actualité : La CFDT se postionne !
commenter cet article

commentaires

cadre attentif 20/08/2008 08:57

Dommage que le nb d'organisation syndicale se sentant concernées soit si réduit

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/38/87/28/LOCGC22072008.pdf

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 20/08/2008 15:16



La réalité est bien plus complexe que vous l'imaginez. Tout d'abord, nous avons été très clairs sur ce blog et nous saluons toutes les initiatives qui vont dans le sens de la défense des intérêts
des salariés. Donc cette lettre à Sarkozy était une bonne chose.


 


Ensuite, est-il nécessaire de polémiquer sans cesse sur ce sujet ? Qui cela sert -il ? Certainement pas les salariés.


 


Tout d'abord, la CGC au niveau national, a - t - elle sollicité les autres organisations syndicales pour cosigner cette lettre ? Avant de dire que la CGC était seule, il faudrait répondre à cette
question.


 


Est -il utile de polémiquer pour dire que cette lettre qui semble être la panacée, vu le nombre de fois ou des internautes l'ont mise en avant, au regard du résultat obtenu ?


 


A priori, cela n'a guère ému ni N.Sarkozy, ni F.Fillon et X.Bertrand, ni la majorité parlementaire, sauf erreur ? Il faut reconnaitre que X.Bertrand a dit que 235 jours, c'était mieux que 282.
Est - cela la victoire ?



Ensuite, lors de la manifestation du 17 juin 2008 dans la rue pour défendre les 35 heures, la CGC pour des raisons qui la regarde était absente des cortèges. La CFDT y était, y compris la CFDT
d'Eurocopter à Marseille. Le gouvernement n'a - t - il pas joué sur cette faible mobilisation des salariés ?


 


Lors du débat parlementaire, la CFDT via ses sections syndicales d'entreprise, est intervenue auprès des députés et sénateurs sur la loi sur le temps de travail. Ainsi la CFDT d'Eurocopter a
écrit à tous les députés et sénateurs des Bouches du Rhône (Etablissement de Marignane) et de la Seine - Saint - Denis (Etablissement de La Courneuve), quelque soit leur couleur politique (UMP,
UDF, PS, PC, Vert). Cela aussi c'est du concret.


 


Maintenant l'enjeu, c'est la négociation qui va s'ouvrir au niveau d'EADS sur le forfait jour , et au niveau d'Eurocopter sur le temps de travail des non-cadres. Nous souhaitons, comme vous
l'unité syndicale sur ce sujet, en s'appuyant sur les positions prises par les différentes organisations ces dernières semaines. Ce sera l'occasion très concrète de mettre en phase les idées et
les actes.


 


A suivre.










 












Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :