Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 05:01




Après la Bugade de décembre, le tract du 6 février, voici le dernier tract CFDT sur la réorganisation du temps de travail.

 


 



Le 16 février 2009

 

 

Négociation sur le temps de travail 

 

La CFDT ne négociera pas des « moins » pour les salariés !

 

Après la phase de concertation, va démarrer la phase de négociation sur la réorganisation du temps de travail à Eurocopter. Comme déjà évoqué, nous organisons des réunions de secteurs pour nos adhérents et sympathisants pour débattre et défendre ensuite leurs revendications, sans oublier certains principes rappelés ici.

 
Nous rappelons aussi que cette réorganisation du temps de travail impactera à des degrés divers tous les salariés de l'entreprise, en travail posté ou non, qu'ils soient non-cadres non - forfaités, non cadres forfaités, cadres en forfait horaire, et cadres en forfait jours.

 

Avant d'aborder cette phase de négociation, la CFDT souhaite sans aucune ambigüité rappeler un certain nombre de valeurs et principes qu'elle a déjà défendu lors des premières réunions :

 

  • Pour la CFDT, la priorité, c'est l'avenir d'Eurocopter qui «nous fait vivre», et donc sa pérennité dans un environnement économique incertain.

 

  • Pour la CFDT, la finalité d'une entreprise ce ne sont pas les «15% de rentabilité» exigés par les actionnaires, qui y compris en temps de crise ne reviennent pas sur leurs exigences, ce qui entraine de facto une pression toujours plus forte sur les salariés(temps de travail, politique salariale, etc.)

 

  • Pour la CFDT, il est hors de question de pratiquer la politique de la «chaise vide» et de s'opposer par principe à toute négociation ou discussion avec la direction. Ce n'est pas notre pratique syndicale. Par ailleurs, il faut rappeler que la fixation des horaires est de la seule responsabilité de la direction.

 

  • Pour la CFDT toute négociation doit déboucher sur un accord «gagnant -gagnant», entreprise - salariés. Cela a été le cas pour les accords 7x7 et 3x8 annualisés plébiscites par les salariés. Notre raison d'être n'est pas de «négocier des moins» pour les salariés!

 

  • Pour la CFDT, nous sommes dans la négociation, les représentants des salariés dont nous tirons notre légitimité. Nous sommes ainsi porteurs de leurs revendications, tout en défendant certaines valeurs qui nous sont propres.

 

  • La CFDT a toujours été porteuse parfois à contre-courant et n'en déplaise encore à certains aujourd'hui, de la réduction du temps de travail, pour d'une part améliorer la qualité de vie, et d'autre part favoriser l'emploi. Ainsi, la CFDT refuse toute approche dogmatique de la réorganisation du temps de travail à Eurocopter

 

  • Enfin, à Eurocopter, environ 1 salarié sur 2 se fait payer les heures excédentaires, et donc 1 sur 2 souhaite les récupérer. C'est pourquoi, nous défendons dans cette négociation aussi bien les salariés en recherche de pouvoir d'achat, que ceux en recherche de temps libre, sans jamais opposer les populations.

 

La Direction estime que les nouveaux horaires contribueront à une meilleure efficacité économique de l'entreprise. Pourquoi pas ? Ils sont surtout la conséquence de la mise en place d'EPS, Eurocopter Production System, « le taylorisme du XXIème siècle » (aujourd'hui en production et chaines de montage, et qui demain s'étendra aux secteurs tertiaires), qui impose de nouvelles contraintes aux salariés (plages flexibles, pauses, prises de congés, etc.) en France. Qu'en est-il en Allemagne ?

 

1 - Horaires décalés « 2 x 8 de jour » 

 

Pour la CFDT, il est hors de question que la recherche d'efficacité se fasse « sur le dos des salariés », et qu'ils en soient les premières victimes ! Aujourd'hui, les salariés en 2x9 et 2x8 bénéficient de compensations salariales de 20 et 25 % (sur le mois), voire plus. Il est inacceptable pour la CFDT que ces salariés perdent de l'argent chaque mois à cause de ces nouveaux horaires. Nous sommes contre le « travailler autant, pour gagner moins ! »

 

Demain, ces nouveaux horaires impacteront potentiellement 1400 à 1500 salariés, dont des cadres et des cols blancs non-cadres contre plus de 700 aujourd'hui, essentiellement cols bleus. Parmi ces nouveaux 700 salariés qui pour une grande majorité d'entre eux n'avaient pas prévu de travailler en horaire décalé, notamment les « mamans » mais pas seulement, cela peut être un vrai problème. Cela implique une réorganisation complète de leur mode de vie, et ce n'est en aucun cas une avancée sociale, même compensée financièrement.

 

2 - Horaires normaux, journées de 8h00

 

Vouloir faire passer la journée à 8h00 contre 8h20 sur la base de 35h00, conduit à supprimer 8 jours de RTT. C'est un recul social évident par rapport à l'accord de 1998, qui rappelons-le n'a jamais mis en péril l'entreprise, ni ses performances avec « l'année historique »« l'année du siècle », etc. Supprimer 8 jours de RTT, cela signifie pour les salariés 8 jours de présence en plus dans l'usine, des déplacements en plus et cela s'apparente à du « travailler plus pour........ rien !». Cela signifie aussi que les heures supplémentaires ne seront plus faites le vendredi comme aujourd'hui, mais le samedi ce qui change beaucoup de choses...

 

Même en 2009, il n'est pas « archaïque » pour la CFDT de se soucier de la qualité de vie des salariés !

 

3 - L'emploi

 

Nous rappelons que les 10 jours imposés à tous de RTT en heures supplémentaires en 2009, ce sont l'équivalent de 200 emplois en moins, dont les intérimaires sont les premiers à pâtir. La CFDT était contre ce calendrier 2009. Les quotas d'effectifs (500 recrutements environ en France en 2009) sont fixés au niveau d'EADS. En quoi la nouvelle organisation aura un impact positif sur l'emploi ?

 

4 - Les cadres

 

Les cadres ne sont pas à l'écart de cette négociation, et ils seront eux aussi impactés avec cette réorganisation du temps de travail. Aujourd'hui, ils sont déjà soumis à une forte pression et à des horaires excessifs. Nous rappelons que cadre en France, au Forfait Jours ne signifie pas corvéable à merci, et que les cadres ont aussi besoin d'un minimum de reconnaissance !

 

5 - Le Compte Epargne Collectif

 

La direction souhaite mettre en place un compte épargne temps collectif, où les salariés capitaliseraient des heures à utiliser en cas de crise. Pour la CFDT, l'accord existe au niveau d'EADS. Tout est prévu, la majoration des heures (35%), le nombre maximum (160 heures), les conditions d'utilisation, etc. Il n'y a rien à inventer, juste à adhérer à l'accord EADS !

 


C'est sur ces bases que la CFDT abordera la première « vraie »réunion de négociation le
6 mars 2009.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Temps de travail
commenter cet article

commentaires

zorro 22/02/2009 20:51

 Je pense que si des personnels du 1er college adherent a la CGC, c'est surtout vous tous qui devriez vous poser des questions.Car eux ce la sont posé, et on visiblement trouvé la solution. Préférer l'efficacité locale de la CGC, a la doctrine nationnale de la CFDT.Alors soyez tous un peu plus constructif et les salariés seront mieux protégé

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 22/02/2009 21:33


Nous nous en posons justement par rapport aux propos que vous avez tenu ci-dessus... N'oubliez pas de leur expliquer que la CGC ne peut pas se présenter au 1er collège, en tant que syndicat
catégoriel, et que donc ils ne peuvent pas voter pour vous.

Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec la doctrine nationale de la CFDT. Ceci dit, la CFDT s'en est prise plein la tête, par exemple au sujet des retraites, et pas la CGC qui avait signé
le même accord. Si c'est la CGC qui signe quelque chose au niveau national, cela n'a strictement aucune importance, si c'est la CFDT, c'est un drame. Il faut vivre avec !

Au niveau local, faut -il rappler que les salariés de notre entreprise ont largement bénéficié des carrières longues avec des centaines de départs, et autant d'embauches ?

Au niveau local, petit à petit, notre action est de plus en plus reconnue sur le terrain, ne vous inquiétez pas.

A l'heure de la réorganisation du temps de travail, les délégués CFDT sont eux, "sur le terrain" en permanence à l'écoute des salariés inquiets toutes catégories confondues.

"Plus constructif" pour qui ? Pour quoi ? ,  "mieux protégé" de quoi ? De qui ? cela mérite quelques explications.

A suivre...





cgc et fier de l'etre 20/02/2009 13:55

D'abord je n'ai jamais dit que le fait d'etre CGC pouvai faciliter un passage cadre. Mais peut etre avez vous confondu avec des pratiques utilisé par ailleur????La preuve je suis tjrs technicien!!!Pour ce qui concerne le catégoriel nous préférons déffendre bien les 2eme et 3eme collèges plutot que prétendre défendre tous le monde et le faire mal.

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 20/02/2009 22:53


Dans votre commentaire, vous espériez passer cadre, ce qui est tout à fait respectable, et cela semblait justifier votre adhésion à la CGC...

On peut défendre l'ensemble des salariés sans opposer les uns aux autres, qu'ils soient 1er, 2ème et 3ème collège. C'est la différenc eentre un syndicat pluraliste, comme la CFDT, mais aussi la
CGT, FO, la CFTC, l'UNSA ou SUD et un syndicat catégoriel.

Encore une fois, ce sont des choix, et celui de la CGC est respectable.

Cependant que pensez - vous donc alors des 1er collèges qui adhérent à la CGC ?




cgc et fier de l'etre 20/02/2009 10:14

BonjourPeut on reprocher a un compagnon de partager les idées de la CFE-CGC???Doit on l'enfermer toutes sa vie dans un statut de compagnon sans possibilité d'évolution vers un statut de technicien voir de cadre.Pour son aspect catégoriel la CFE-CGC est claire elle représente légalement les 2eme et 3 eme collèges des élections CE. Ce qui ne l'empeche pas au niveau local de soutenir et defendre toutes les catégories de salariés.Mais alors que dire des cadres et non cadres forfaités dont les acquis ont été maintes fois sacrifié en échanges d'avantage pour les personnels d'atelier (prime de sugestion contre heure supplémentaire) et qui adhère a des syndicats dont ils ne sont qu'une variable d'ajustement et certainement pas la base de l'électorat.Alors qui doit on préférer ceux qui sont clair et font de leur mieux, ou ceux qui font semblant et ne font rien.Je suis technicien à la CFE-CGC et aprés plus de 25 ans passé dans l'entreprise, pas prèt de changerBonne journée à tous

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 20/02/2009 11:33



Personne ne reproche rien à personne ! Chacun est libre de son choix !

Sous-entendez - vous, qu'il faut mieux être adhérent à la CGC pour un non cadre pour espérer passer cadre ? Si c'est le cas c'est très grave... Cela s'appelle de la discrimination et passible des
tribunaux.

L'évolution de statut d'un compagnon, technicien et cadre doit être à notre sens totalement indépendante du syndicat auquel on appartient ! Ce sont les compétences, et elles seules qui
doivent intervenir dans l'évolution de carrière. Qu'en pensez - vous ?

Dans le commentaire, nous parlions du 1er collège.


A la CFDT, nous n'opposons pas les uns aux autres, les non forfaités et les forfaités, les cadres et les non-cadres. Chacun a son rôle dans l'entreprise, et chacun contribue à sa réussite. Cela
signifie que nous défendons chaque catégorie de salarié. C'est une valeur de la CFDT. C'est aussi ce qui différencie un syndicat catégoriel, d'un syndicat non -catégoriel comme la CFDT, la CGT,
FO,la CFTC, l'UNSA, SUD, etc.

Vous avez le droit d'avoir un avis différent. Ce n'est pas grave, et nous continuerons à défendre nos valeurs humaines.

Vous nous accusez de "faire semblant" et de "ne rien faire". Très bien. Relisez tous nos écrits, nos positionnements, nos votes en CE, procurez - vous les comptes rendus officiels de DP, CHSCT,
CE, CCE, CEE, etc. Nous sommes clairs ! Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec notre ligne syndicale, mais il n'est pas nécessaire de la dénigrer "bassement" et sans fondement.

Pour finir, n'est-il pas bon parfois de revenir aux fondamentaux ? Quel est notre premier interlocuteur ? Qui représentons-nous ? Envers qui devons nous revendiquer et défendre les intérets des
salariés ? A qui profite les luttes syndicales ?

Bonne réflexion.




actif 19/02/2009 12:05

Ne trouvez vous pas étonnant que la CFE-CGC syndicat catégoriel (cadre et technicien) soit en 1ere ligne pour défendre les compagnons.Mais ou sont les autres??????

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 20/02/2009 09:00



En 1ère ligne ? N'exagérons rien... Cela ne s'exprime pas toujours dans certains positionnements en négociation.

Par ailleurs, si nous avons bien compris, le rapprochement UNSA-CGC est plus ou moins différé, car la métallurgie CGC s'y oppose, pour garder son caractyère catégoriel. Sauf erreur, dans la
métallurgie CGC, il y a la CGC "Aéronautique" et donc EADS et Eurocopter. Quel est donc l'intéret pour des compagnons d'adhérer à la CGC, alors que ses respopnsables souhaitent rester catégoriels
? Rester catégoriel est un choix, qui peut avoir sa légitimité. LA CFDT, FO, la CGT et la CFTC ont fait d'autres choix. Il faudrait cependant être plus clairs vis à vis des compagnons, avant de
leur faire des cartes ?

Ceci dit, comme expliqué dans une réponse précédente, c'est vrai que la CFDT a été la 1ère à s'exprimer sur le temps de travail, suivi de la CGC et aujourd'hui par la CGT.

La CFTC a sorti un tract mais pas sur le temps de travail.

Pour FO, il n'y a toujours aucune expression suite à la dernière réunion de concertation.


A suivre,




Sop 17/02/2009 19:05

Votre position a le mérite d'être claire. J'avais apprécié aussi votre tract précédent qui tranchait avec ceux des autres syndicats.Quelle est la position des autres syndicats, car je n'ai pas vu de tract ? Serez - vous enfin tous ensemble pour vous opposer aux projets de la direction ?Merci

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 18/02/2009 10:57


Merci pour nos tracts. Au delà, il nous paraissait d'être clairs sur notr eposition, et surtout de rappeler que nous sommes des représentants des salariés !

A ce jour, seule la CGC a sorti un tract mardi, après le notre de lundi. Pour les autres il faut sans doute attendre pour connaitre leur poisition.

Pour le dernier point, cela ne dépend pas que de nous. Notre porte est ouverte.


Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :