Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 06:16





Satisfaire le client répondre à ses exigences est un leitmotiv que l'on entend souvent dans notre entreprise. C'est aussi un argument donné pour réorganiser le temps de travail dans l'entreprise.


Mais prenons un peu de recul...






Satisfaire le client (1)



Le client est avant tout un être de fiction, un argument brandi par le management pour se faire obéir, avec une idée aussi simple qu'efficace : les subordonnés acceptent davantage le langage d'un acteur dont ils partagent l'identité (à la ville) que celui d'un chef aux antipodes de leurs intérêts. (...)


Puisqu'il est difficile de contester l'idée qu'il faut satisfaire le client (auquel, dans les entreprises de masse, chaque travailleur peut s'identifier), l'argument du "client roi" joue également comme source de légitimité pour les réformes appliquées au travail, à son organisation et à ses conditions. Lorsqu'elles sont menées en son nom, il est plus difficile d'expliciter les éventuels conflits d'intérêts entre acteurs organisationnels.


Les objectifs de qualité, productivité et réduction de coûts seraient sans doute davantage contestables et discutables s'ils étaient énoncés au nom de l'intérêt des actionnaires.


Les mêmes exigences mises au bénéfice du client passent sans bruit : rythmes, horaires, informatisation, privatisation, contrôles, flexibilité, pression qualitative et quantitative sur les tâches...


Le consommateur joue alors le rôle de "patron en aval". Le phénomène est particulièrement net dans les démarches de "modernisation" du service public menées sous la bannière de la satisfaction de l'usager (...). La nécessité, réputée absolue, de le "satisfaire" est un argument régulièrement brandi notamment lors des conflits sociaux pour les faire cesser au plus vite. Le consommateur contribue alors au travail de médiation des conflits ou, en tout cas, à l'atténuation de leur expression (...). Le fournisseur promet au consommateur une "satisfaction complète", une "qualité irréprochable" et une "sécurité absolue" (...).


Or, ces engagements, pour être enchanteurs, ne sont évidemment pas tenables. En particulier, le client n'est pas vraiment traité comme un roi ; la qualité de service peut même se dégrader visiblement au moment où il est qualifié ainsi.


Marie -Anne Dujarier (2)


(1) Article paru dans Le Monde Diplomatique Mars 2009


(2) Le Travail du consommateur - Edition de La Découverte 2008



Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Temps de travail
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :