Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 07:30

Le journal de campagne de la CFDT pour le mandat 2007 – 2010
 
Edition n°3 du 27 septembre 2006

 
Tous ensemble,
améliorons nos accords société !
 
 
Rappel 
 
Le code du travail définit le minimum légal applicable à chaque salarié. Les conventions collectives, la Métallurgie, pour Eurocopter, sont sensées améliorer le code du travail. Les accords de la branche Métallurgie sont négociés par les fédérations des 5 cinq organisations syndicales. La convention collective est ensuite applicable à l’ensemble des salariés du secteur d’activité. L’entreprise peut décider d’adhérer toute ou partie aux accords de branche.  Ensuite, existent les accords d’entreprise qui sont sensés être un plus par rapport à la convention collective.
 
L’accord d’entreprise à Eurocopter
 
L’accord d’entreprise d’Eurocopter, issu de la longue tradition de politique contractuelle de l’ex AEROPTATIALE définit les droits des salariés en terme de congés exceptionnels (mariage, naissance, décès d’un proche, etc.), de congés maladie, de médaille du travail, de départ à la retraite, d’ancienneté, etc.
 
Où en sommes – nous aujourd’hui ?
 
Il faut être clair, c’est la stagnation, voire la régression totale. Nos accords société n’évoluent plus et deviennent au fur et à mesure obsolètes. Nous prendrons 5 exemples :
 
1 - Aujourd’hui en 2006, il y a toujours une inégalité « d’un autre âge » entre les non – cadres et les cadres pour l’indemnisation en cas d’arrêt maladie, au détriment des premiers.
 
- C’est une revendication exprimée à de multiples reprises par la CFDT
 
2 - Pour les indemnités de départ en retraite, l’accord société ne prévoit que le cas des départs après 60 ans. Il ne tient pas compte de la loi FILLON et les départs avant 60 ans. Ainsi la Direction n’applique strictement que la convention de la Métallurgie plus défavorable aux salariés.
 
- Pour la CFDT, il ne doit pas y avoir de différence entre un départ en retraite avant 60 ans et après 60 ans, dans la mesure où ce sont des cas prévus dans la loi. La différence se chiffre en   plusieurs  mois  de salaire en moins. Pour la CFDT l’indemnité de départ en retraite est la juste récompense des efforts fournis par les anciens qui ont contribué aux succès de notre entreprise. Il ne faut pas l’oublier !
 
- D’autres organisations syndicales ont fait le choix de « privilégier les présents », au détriment de ceux qui partent de l’entreprise, rejoignant ainsi la philosophie de la direction. C’est un choix.
 
3 - Le congé paternité, qui permet au salarié de prendre 11 jours à l’occasion d’une naissance, n’est rémunéré qu’à hauteur du plafond de la Sécurité Sociale. C’est le minimum prévu par la loi.
 
- La CFDT revendique depuis plusieurs années le paiement à 100 % du salaire, sans limitation de plafond. 
 
- Cette revendication est reprise par d’autres organisations syndicales
 
4- Pour le Lundi de Pentecôte, journée dite de solidarité, nous avons perdu un jour de RTT.
 
- L’unité n’a malheureusement pas été de mise pour une mobilisation forte en 2004 devant l’usine. Conséquence les salariés ont travaillé ce jour férié !
 
- Pour la CFDT, ce jour doit être lissé sur l’année comme le permet la loi.
 
5 - Le seul point qui a vraiment évolué grâce à la CFDT, c’est l’harmonisation des congés d’ancienneté entre les non – cadres et les cadres, au bénéfice des premiers. Il y a peu de temps, il fallait 20 ans pour un non cadre pour avoir 4 jours d’ancienneté contre 3 ans aujourd’hui !
 
Quel est l’avenir ?
 
La tendance aujourd’hui de la Direction d’EADS comme d’Eurocopter est clairement de revenir au minimum de la convention collective, voire du simple code du travail. Les profits d’Eurocopter sont en hausse d’années en années, alors que le social est revu à la baisse d’années en années !
 
Au-delà de nos approches différentes sur certains sujets, seule une unité syndicale permettra de défendre les accords société et de les faire évoluer dans le bon sens pour les salariés, sans négliger la réalité de l’entreprise. La CFDT a été à l’origine du fameux slogan des accords « gagnant – gagnant » repris aujourd’hui à toutes les sauces.
 
S’il y a aujourd’hui une divergence de point de vue majeure sur l’indemnité de départ en retraite avant 60 ans, c’est à chaque organisation syndicale d’assumer sa position vis-à-vis des salariés.
 
Mais sur un sujet comme l’indemnisation maladie, il n’y a pas de raison objective, à un désaccord entre les organisations syndicales sur les indemnités maladie non – cadres et cadres par exemple ! Il en est de même pour le congé paternité qui fait consensus entre nous.
 
Ce n’est pas désunis par des luttes de pouvoir et des places dans les instances des Délégués du personnel, du CE, du CCE, du CEE et ailleurs, que nous pourrons défendre les salariés. Cela ne fait que le jeu de la Direction. 
 
C’est unis devant la Direction, que les choses évolueront. Eurocopter doit être une vitrine sociale. La CFDT lance le défi.
A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Elections DP - CE - Conseil de Surveillance 2006
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :