Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 09:44

Le journal de campagne de la CFDT pour le mandat 2007 – 2010
 
Edition n°4 du 4 octobre 2006
 
 
Préservons EUROCOPTER et nos emplois !
 
 
 
Eurocopter vit actuellement une situation difficile, mais passionnante avec une croissance phénoménale avec le doublement du chiffre d’affaires en 3 ou 4 ans, un carnet de commande important sur la nouvelle gamme comme sur l’ancienne, etc. Par ailleurs, les ateliers et les bureaux sont en « surchauffe » avec de très nombreuses difficultés pour réussir le défi de livrer les appareils vendus (voir tract CFDT n°1 du 12 septembre).
 
En parallèle, il faut relever un autre défi qui est celui d’intégrer tous les nouveaux embauchés, pendant que l’usine se réorganise avec VITAL, tout en implémentant un nouvel outil SAP !!!!!
 
Il est évident que tout cela n’est pas simple à vivre au quotidien pour les salariés, ni à gérer par la Direction.
 
Pour la CFDT, il est essentiel que la Direction d’Eurocopter, tiennent compte de l’expérience malheureuse vécue par nos collègues d’Airbus dernièrement, et notamment l’affaire des retards de l’A380, sans oublier l’erreur de stratégie de l’A350. C’est un des messages passés par la délégation CFDT d’Eurocopter accompagnée du coordinateur CFDT EADS, Jean Bernard GAILLANOU, directement à Fabrice BREGIER ces derniers jours. L’affaire A380 sera lourde de conséquences pour les salariés d’AIRBUS, les intérimaires, les sous-traitants et cela aura des répercussions sur l’ensemble d’EADS et notamment d’Eurocopter en exigences de rentabilité …
 
 A de multiples reprises nous avons rappelé que nous ne fabriquions pas des « tondeuses à gazon » mais des hélicoptères. L’Aéronautique a la particularité d’avoir une histoire faite de succès techniques et d’échecs qui mettent parfois en jeu des vies humaines. Il faut le savoir et l’intégrer. L’Aéronautique n’est pas une industrie banale, sans que cela soit péjoratif pour d’autres types d’industries.
 
L’Aéronautique met en œuvre des technologies complexes et des savoir-faire qui nécessitent un degré de qualité et de sécurité quasi absolu. En Aéronautique, la transmission du savoir dans les ateliers ou au BE a tout son sens. Ce type d’industrie ne peut pas être piloté que par les chiffres, ou derrière un ordinateur. La recherche absolue de rentabilité n’a jamais guidé les premiers pionniers.  Si tel avait été le cas, l’avion et l’hélicoptère n’existeraient pas !
 
A la CFDT, nous n’avons aussi bien compris qu’aucune fabrication, atelier ou activité Bureau  d’Etudes, n’étaient préservés d’une éventuelle externalisation et délocalisation. Cela était le cas en 2005 avec la création de la filiale ETS (Formation des mécaniciens et pilotes). C’est le cas aujourd’hui avec l’annonce de l’externalisation du service de la paye et d’activités RH.
  
Pour la CFDT, il est essentiel de tout mettre en œuvre pour que notre entreprise réussisse les défis techniques et industriels de livraison des appareils. Nos emplois sont en jeu, comme le maintien de nos activités sur le site. Cela signifie de prendre en compte les problèmes rencontrés au quotidien dans leur travail. Cela concerne le travail supplémentaire généré par SAP pour les utilisateurs, par rapport à l’ancien système, les compagnons sans travail pendant plusieurs semaines dans certains ateliers, malgré la surchauffe, les écrous et rondelles qui manquent pour monter les pièces, les manquants qui obligent à faire et à défaire sans cesse en chaînes de montage, etc. etc.
 
La nouvelle organisation VITAL est parfois décriée, pas toujours comprise ou acceptée. Comme toute nouvelle organisation VITAL est effectivement critiquable, l’ancienne l’était aussi ! Pour nous l’essentiel n’est pas là. L’essentiel, est que quelque soit l’organisation, l’entreprise soit en capacité de « sortir » les hélicoptères vendus ! La volonté de tous à vouloir faire fonctionner une organisation qu’elle s’appelle VITAL ou TARTEMPION est le seul élément de réussite pour l’entreprise.
 
La Direction a informé les élus du CE de la constitution d’une liste NAC, de « salariés non adaptés » à leur poste de travail. ? Pour la CFDT, arriver à de telles situations reste un constat d’échec pour la Direction, les hiérarchies, le salarié et en final l’entreprise. Mais, la question à poser est de savoir quels sont les véritables objectifs de la direction aujourd’hui ? N’est-ce pas pour mettre encore plus la pression sur les salariés en leur faisant peur ?
 
Plutôt que d’affoler les salariés, la CFDT agit au contraire au quotidien, pour que soient mis en oeuvre tous les outils qui existent dans l’entreprise, pour éviter de telles situations sans négliger le caractère souvent subjectif du classement. La résolution de ce type de problème concerne autant la gestion des compétences, que la formation, la mobilité et en 2007 l’entretien professionnel. Combien de salariés inadaptés à un endroit, ont – ils redémarré une carrière tout à fait normale en étant muté dans un autre service ? La formation doit être effective, ce n’est pas du temps perdu malgré les charges et les urgences et c’est une des responsabilités des hiérarchies pour soutenir leurs collaborateurs et qu’ils soient parfaitement adaptés à leur poste de travail.
 
Faire face aux évolutions de l’entreprise, pour la CFDT cela suppose des représentants des salariés forts, et pas uniquement en période électorale. Cela signifie des représentants qui n’ont pas peurs de tenir des discours de vérité avec la direction, et d’informer les salariés. Cela signifie des instances du personnel qui fonctionnent pour débattre, faire des propositions et être un véritable contrepoids sur la vie industrielle, économique et sociale de l’entreprise. Il en va de nos emplois. Ne rien anticiper conduit au scénario funeste de la SOGERMA…
 
Faire face à toutes ces situations, cela passe pour la CFDT par des représentants des salariés qui prennent leurs responsabilités pour défendre les salariés. Cela commence par négocier des accords véritablement gagnants – gagnants. Nous avons signé par exemple, les accords 7 x 7 et 3 x 8 annualisés, VSD qui satisfont les salariés. Nous n’avons pas signé l’accord sur le temps de travail des non – cadres qui pose actuellement énormément de problèmes et qui va à l’encontre des intérêts salariés, de l’embauche des intérimaires et même de l’entreprise !
 
Le 30 novembre prochain, pour l’élection des Délégués du Personnel (DP), voter CFDT, c’est voter EUROCOPTER !

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Elections DP - CE - Conseil de Surveillance 2006
commenter cet article

commentaires

PhS 09/10/2006 16:51

Pensez - vous que nous risquons nous aussi d\\\'avoir des problèmes comme airbus avec des suppressions d\\\'emplois ?
Ph S eurocopter

Equipe rédaction CFDT Eurocopter 10/10/2006 08:30

Il est clair que des efforts vont être demandés à Eurocopter en terme de rentabilité et "cash" pour soutenir AIRBUS. Il faudra voir, comment cela se concrétisera. La vigilance sera évidemment de mise !
A vant de parler de suppressions d'emplois, le challenge est la livraison des appareils commandés tant dans la gamme dite actuelle (332,365,350, EC120, EC145,EC135, etc.), que les programmes TIGRE, NH90. Le plan d'embauches pour 2006 reste conséquent (> 700 en France) et n'est absolument pas remis en cause à ce jour.
A suivre...
 

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :