Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 08:50

Airbus et Boeing : le risque de la sous-traitance
 
 
Le match entre Boeing et Airbus pour la domination du marché des avions de ligne continue de faire couler de l'encre. Mais, cette fois-ci, le « Financial Times » se penche sur une caractéristique commune aux deux avionneurs. L'américain et l'européen ont changé de « façon radicale » leur façon de développer de nouveaux jets. « Dans le passé, écrit le quotidien britannique, les constructeurs d'avions concevaient, réalisaient et fabriquaient leurs appareils autant que possible au sein de leur propre entreprise et les équipementiers extérieurs avaient un rôle strictement défini par un cahier des charges. » Aujourd'hui, ils confient de plus en plus le design et la conception de parties entières d'avions à des sous-traitants. Les constructeurs occidentaux se transforment ainsi « en assembleurs de systèmes ». Boeing sous-traite plus de 90 % des pièces de son Dreamliner 787. Airbus envisage la même approche pour son A350, en sous-traitant 50 % des tâches de l'aérostructure à des entreprises implantées dans des pays à bas coûts.
 
Cette approche d'un point de vue financier est pleine de bon sens. Mais le « FT », en citant des travaux récents de deux chercheurs de l'université d'Etat de New York (Buffalo), estime « qu'à long terme, les deux avionneurs prennent des risques pour l'avenir de l'industrie aéronautique civile ». Ce secteur, rappelle le journal de la City, a été pendant longtemps l'un des principaux moteurs de l'exportation. Nombre des techniques de l'aéronautique ont été transférées avec succès à d'autres secteurs. Selon l'étude citée par le « FT », la nouvelle stratégie autour des systèmes d'assemblage pourrait conduire à « une destruction stratégique » de cette industrie en Amérique du Nord et en Europe. Certes Boeing et Airbus ont conscience du risque de voir ces sous-traitants devenir un jour des concurrents, mais ils mettent en avant des impératifs financiers.
La question est de savoir, conclut le « FT », « s'il faut sacrifier la valeur stratégique à long terme d'une entreprise pour des gains financiers immédiats ».
 
A méditer…

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans AIRBUS - POWER 8
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :