Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 09:24

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
AIRBUS - Power 8 :
Manifestation européenne
du 16 mars 2007
 
 
Prise de parole de la Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT. C’est sous la bannière de notre Fédération Européenne de la Métallurgie, que la FGMM-CFDT et les autres organisations syndicales françaises ont appelé tous les salariés du groupe EADS et ses sous-traitants à cette mobilisation d'aujourd'hui, pour s'opposer au plan Power 8.
 
La CFDT refuse toute suppression d’emploi et toute cession de site. La CFDT dit non à cette stratégie de réduction des coûts alignée sur le modèle de Boeing, c'est-à-dire sur un modèle inéquitable pour les salariés qui supporteraient l’essentiel de la charge des économies recherchées.
 
La CFDT, ne peut accepter une organisation de l’entreprise qui externaliserait progressivement, en commençant avec Power 8, des activités de plus en plus nombreuses, pour se concentrer sur un cœur de métier réduit à la conception et à l’assemblage.
 
Ce modèle nous le connaissons bien. C’est celui qui renvoie à la sous-traitance la fabrication de sous-ensembles de plus en plus nombreux, puis de services communs, puis la recherche… et qui finit par affaiblir l’entreprise en ayant déplacé et éparpillé les savoir-faire.
 
Ce modèle, c’est celui qui transfère sur une majorité des salariés et sur les  sous-traitants, le risque économique en les rendant dépendants et aveugles sur leur devenir, pour mieux les contraindre aux réductions de coûts ou à défaut à disparaître.
 
Les PME-PMI n’ont pas seules, sans soutien, la capacité à investir durablement pour pérenniser leurs compétences et leurs emplois si le donneur d’ordre réduit sa demande.
 
La délocalisation en zone dollar d’une partie des achats va détruire une partie importante de ce tissu industriel et de ses emplois.
 
Ce modèle c’est celui qui vise à économiser sur le dos des salariés en réduisant leur statut social.
 
Ce modèle nous n’en voulons pas. Nous sommes ici en Europe, dans le berceau du syndicalisme, dans un espace de droit pour les salariés, qui aujourd’hui affirment qu’ils ne se laisseront pas faire.
 
Un autre choix est possible, faire d’Airbus et d’EADS, un modèle d’entreprise responsable, économiquement et socialement, vis-à-vis de toutes les parties prenantes de l’entreprise : les salariés, les territoires et les collectivités locales où ils vivent.
 
La CFDT, avec d’autres, estime que les discussions doivent porter sur la mise en place :
 
- D’un projet industriel porteur d’avenir basé sur l’innovation et le développement des savoir-faire.
 
- D’une politique industrielle européenne pour le secteur aéronautique qui soutienne les efforts en R&D indispensables au développement de cette filière.
 
Le problème d’Airbus aujourd’hui, ce n’est pas de se redimensionner sur un marché en régression, mais d’assurer son développement. Airbus a un carnet de commande plein.
 
La CFDT ne nie pas que l’entreprise ait des besoins financiers très importants pour réaliser l’étude, le développement, les investissements des nouveaux programmes.
 
Une politique industrielle pour la filière aéronautique permettrait de l’aider d’une autre manière, avec des leviers comme la recherche, la formation, le crédit, la fiscalité, les programmes d’équipements publics, les normes, les actions en faveur de la structuration d’un réseau de sous-traitance reconnu et de sa coopération équitable avec le donneur d’ordre.
 
Pour dépasser une logique dangereuse d’intérêts nationaux partisans, le seul moyen est d’adopter une logique offensive de développement. Cela passe par une politique publique sur laquelle les dirigeants d’Airbus puissent s’appuyer pour redéfinir leur plan. L’Etat, l’Europe et les régions concernées ne sont pas démunis et peuvent, chacun à leur manière, prendre part à cette ambition d’un modèle européen de développement industriel.
 
Avec la Fédération Européenne de la Métallurgie, nous continuerons d’agir pour que la direction, les pouvoirs publics français et européens nous entendent et acceptent de discuter de la bonne stratégie pour la filière aéronautique, pour l’emploi de centaines de milliers de salariés en Europe.
 
Paris le, 16 mars 2007,

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans AIRBUS - POWER 8
commenter cet article

commentaires

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :