Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 08:33



Logo-CFDT-150.gif

Politique salariale 2010 

 

Les salariés d’Eurocopter

 

ne veulent pas payer pour l’A400M !


Les négociations salariales 2010 doivent s’ouvrir le 6 avril 2010 à Eurocopter, par une première réunion sur « la transparence ». Pour les nouveaux embauchés moins au fait du vocabulaire « eurocoptérien », il s’agit de la présentation d’un bilan des AIS et promotions distribuées en 2009, conformément au code du travail.

 

En préambule de cette réunion du 6 avril, nous vous présentons notre plateforme revendicative 2010, et dans quel état d’esprit la CFDT compte aborder cette négociation.

 

Les négociations ont tardé à démarrer en 2010 suite à « l’affaire A400M », et son impact sur les comptes EADS.

 

En 2010, nos dirigeants cherchent à nous convaincre, comme chaque année d’ailleurs à la même période, que « tout va mal » dans EADS et à Eurocopter !

 

Or, chaque employé du groupe EADS a reçu une lettre de notre PDG Louis GALLOIS qui rappelait notamment :

 

-         Airbus est devant BOEING une nouvelle fois.

-         Nous avons eu 3 premiers vols en 2009 : l’A330 Fret, l’A400M et l’EC175.

-         Astrium, EADS-DS et Eurocopter ont dégagé un EBIT de l’ordre du milliard d’€

-         Le résultat opérationnel d’AIRBUS a atteint 1,1 milliards d’€

 

Tous ces excellents résultats sont bien dus, sauf erreur de notre part, à « l’engagement » des salariés !

 

Mais ces excellents résultats sont entachés de provisions exceptionnelles qui mettent dans le rouge le groupe EADS…

 

Elles sont essentiellement dues à l’A400M. Louis Gallois lui-même nous précise que le programme A400M « engagé sur la base d’un contrat irréaliste et déséquilibré dégageait de tels surcoûts qu’il pouvait déstabiliser non seulement AIRBUS, mais tout EADS ».

 

En quoi seraient responsables les salariés d’Eurocopter d’un contrat A400M signé par un Monsieur passé d’AIRBUS à la Direction d’EADS, qu’il a quitté « précipitamment », il y a quelques années avec un chèque de plusieurs millions d’€ ? Cherchez l’erreur !

  

De plus les actionnaires oubliant les profits des années passées ont refusé de « mettre la main au portefeuille » en assumant leurs responsabilités. Les fameux risques pris par les actionnaires ne concerneraient donc que « les bonnes années » ?

 

Pour Eurocopter, nous tenons à rappeler que nous avons livré 558 hélicoptères. Notre carnet de commande est de 1303 appareils ce qui représente en valeur plus de 3 années de chiffres d’affaires. Eurocopter est toujours le numéro 1 mondial sur le marché civil et parapublic. Le taux de rentabilité de 5,8% est supérieur à celui d’ASTRIUM (5,4%), d’AIRBUS du fait de l’A400M et derrière celui d’EADS-DS (8,4%).

 

Malgré les dérives de ces dernières années, nous tenons à souligner qu’Eurocopter est et reste une entreprise industrielle. Pour « générer du cash », « augmenter l’EBIT », « satisfaire les actionnaires », il faut avant tout concevoir des hélicoptères, les fabriquer, les vendre et assurer leur support auprès des clients. Pour cela il faut des hommes et des femmes, des ingénieurs, des techniciens, des compagnons motivés et « engagés ».

 

Cela n’est pas possible si on leur demande de se « serrer la ceinture » sur leur salaire sans parler de l’intéressement et la participation au rabais !

 

Nous rappelons, que le Président de la République a déclaré lui-même lors de sa venue à Marignane, que l’entreprise « économisait » 5 millions d’€ sur la taxe professionnelle… Intéressant non ?

 

En Allemagne, IG-METALL a choisi dans un accord de branche de privilégier l’emploi au détriment de la politique salariale. C’est leur choix dans leur contexte allemand et il est respectable. Pour autant, cela ne concerne en rien les salariés français qui sont un autre contexte social, économique, etc.

 

Nous rappelons cependant que les salaires en Allemagne ne sont pas régis par les mêmes règles qu’en France. En Allemagne, si vous accédez à un poste, vous avez le salaire qui suit automatiquement. En France ce n’est absolument pas le cas, et il n’y a pas de lien direct entre le poste occupé et les responsabilités rattachées, avec le salaire et la classification. C’est vrai pour les non-cadres comme pour les cadres.

 

Par ailleurs, en Allemagne les grilles de classifications ont été revues en 2009 ce qui a permis des revalorisations de salaires, suivant le principe évoqué ci-dessus.

 

Nous rappelons par ailleurs que malgré de multiples demandes de la CFDT et un « début d’accord » de la part de la Direction, qu’il n’est absolument pas possible d’avoir une transparence (valeur VITAL abandonnée ?) sur les politiques de rémunérations en France, en Allemagne et en Espagne…


Pour la CFDT d’Eurocopter, nous refusons
un tableau noirci de la situation

 

d’Eurocopter comme nous refusons de payer les conséquences de

 

décisions pour lesquelles à Marignane où à La Courneuve
nous ne sommes 
en rien responsables, ni de près ni de loin !


 

 

Plateforme revendicative CFDT 2010

 

 

 

La CFDT revendique pour les salariés d’EUROCOPTER une politique salariale d’un niveau équivalent à celle de 2009 en accord avec les efforts effectués en 2009 et ceux attendus pour 2010.

 

 

Au-delà du niveau d’augmentation salariale,

La CFDT revendique pour 2010 :

 

 

1 - Non-cadres et cadres :

 

ð     Des augmentations générales pour tous les salariés, non – cadres et cadres afin de garantir le pouvoir d’achat et une progression de la rémunération du travail.

 

ð     Une politique d’AIS qui permette de réellement mettre en valeur la qualité du travail des salariés et leur implication.

 

ð     La poursuite des actions engagées dans le cadre de l’accord sur la mixité professionnelle.

 

ð     Une cohérence des niveaux de salaires d’embauche des salariés cadres et non-cadres par rapport aux personnels embauchés il y a quelques années et la possibilité pour tous les salaries d’avoir la transparence sur leur situation (salaire, promotion) dans leur environnement professionnel avec rattrapage éventuels si nécessaire.

ð     L’octroi d’un jour supplémentaire pour chaque jour férié tombant un samedi (sans pour autant avoir été en congé la semaine) comme à EADS France.


 

2 - Non-Cadres :

ð     L’harmonisation par le haut des statuts cadres et non-cadres (arrêts maladie, etc.) conformément à la jurisprudence du 1er juillet 2009 qui recommande l’égalité de traitement entre les différentes catégories de salariés

 

 

ð     La revalorisation de l’AIS minimum à 65 € ou 3 % pour les non – cadre.

 

ð     La reconnaissance des métiers manuels avec des passages AF2/AF3 accompagnés d’une AIS.

 

ð     Un niveau de promotions non-cadres en cohérence avec la volonté de mettre en place une véritable reconnaissance professionnelle.

 

ð     Favoriser et accompagner l’évolution des compagnons vers des métiers «supports techniques » (BE, PREPARATION, QUALITE etc.)  et les passages non cadres à cadres.

 

ð     La poursuite de la démarche engagée en 2008 sur la reconnaissance de compétences particulières (JAR66, COFREND avec prime de 150 à 180 € à chaque renouvellement suivant niveau 1 ou 2, Pistards, « Team leaders » (5%), certifiés, expatriés, assistance technique, Techniciens Labo, chefs de groupe, etc.).

 

ð     La revalorisation de la prime d’ancienneté en l’indexant sur le salaire de base et non sur le mini de la catégorie, avec un plafond porté à 20 ans.

 

ð     Une harmonisation des salaires mini non-cadres d’Eurocopter sur ceux d’Airbus. 

 

 

3 Cadres 

 

ð     Pour les cadres, l’AIS minimum doit être de 3,5% de la base avec un mini d’AIS par catégorie de 140 € pour les 1 à 2 et 170 € pour les cadres 3A et 3B, pour tenir compte de l’intégration de la prime d’autonomie (L5) dans la base.

 

ð     Des Augmentations Individuelles (AIS) avec des critères clairs et négociés afin de reconnaitre le sérieux, les compétences et l’engagement des cadres

 

ð     Des Augmentations Individuelles (AIS) avec des critères clairs et négociés afin de reconnaitre le sérieux, les compétences er l’engagement des cadres

 

ð     Pour les cadres, les efforts doivent être poursuivis pour les passages 3A et 3B.

 

ð     Pour donner des perspectives de carrière aux jeunes cadres, il faut développer concrètement la politique expert.

 

ð    Le calcul de la prime d’ancienneté soit sur la base du forfait jour au lieu  du  forfait horaire (lettre CFDT du 25 février 2010).

 

ð     La revalorisation des minimas cadres 2010 à hauteur de 1,2 %.

 

 

La CFDT, une force de propositions !

 

 

La CFDT lance un appel à tous les partenaires sociaux pour nous unir face à la Direction, que la politique salariale 2010 soit digne d’une entreprise mondiale en bonne santé et que la crise ne soit pas le « prétexte » à une diminution des acquis sociaux comme l’on peut constater ces derniers temps.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Politique salariale 2010
commenter cet article

commentaires

tonnere 25/03/2010 21:30


aucun probleme, on fait la lettre au pere noel, alors j'en profite


Equipe rédaction CFDT Eurocopter 26/03/2010 08:13


Ouf ! Nous avions peur que le calcul de l'ancienneté cadre comme vient de l'obtenir les collégues d'Airbus était "trop", tout comme la revalorisation des minimas cadres à hauteur de l'inflation ou
une harmonisation des minis non-cadres sur ceux d'Airbus, etc. !!!!!!!

A suivre !


petit enfant 24/03/2010 23:38


je peux avoir aussi un vélo, des legos et un train electrique


Equipe rédaction CFDT Eurocopter 25/03/2010 07:29


C'est quoi le problème ?



Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :