Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 09:33

 


 

 

 

La stratégie d'Airbus Helicopters était à l'ordre du jour du CCE du 16 décembre 2014. La CFDT s'est positionnée contre et s'en explique dans sa déclaration : 

 

 

 

Logo pdf


Repost 0
Published by Equipe CFDT AIRBUS HELICOPTERS (ex Eurocopter) - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 12:30

 


 

 

Logo AIRBUS HELICOPTERSDéclaration de la CFDT à la séance plénière du CHCST du 24/11/2014

 

Réorganisations d’AIRBUS Helicopters de l’Industrie, de l’Informatique, du Support Client et de l’Engineering

 

La CFDT s’exprimera sur le fond des projets de réorganisation d’AIRBUS Helicopters dans le cadre du CCE. Dans le cadre du CHSCT, consulté sur l’impact des réorganisations sur les hommes et femmes de l’entreprise, la CFDT donnera un avis défavorable à ces projets. L’avis est global et porte sur la méthode.

 

Si la CFDT défend sans ambiguïté la transformation nécessaire de l’entreprise, elle souhaite en effet, à nouveau dénoncer la méthode  employée  pour la mise en œuvre des réorganisations. En effet, il est anormal que l’on demande à des salariés de « se trouver un poste », à refuser la prolongation de mi-temps à des salarié(e)s qui le pratiquent depuis de nombreuse années, à des salariés à qui l’on demande de se donner à fond jusqu’au 31 décembre, sans leur assurer leur avenir  professionnel le 1er janvier 2015, etc.

 

A ces situations s’ajoutent des cas de « mise au placard », voire de licenciements de cadres.  Toutes ces situations ne conduisent qu’à un profond malaise, du stress,  une forte démotivation, le sentiment d’être en « réorganisation permanente » et une perte de confiance des salariés en leur entreprise. Une 1ère enquête est en cours sur un suicide, et nous soutenons la demande qui a été faite pour l’ouverture d’une seconde enquête du CHSCT.

 

La CFDT regrette la non implication en anticipation du CHSCT. Par ailleurs, alors que la méthodologie d’accompagnement telle que présentée au CHSCT et au CCE, le prévoyait, il n’y pas eu en France, de publication de la « liste de transferts » des personnels d’une Entité, d’un Département, d’un service vers une autre Entité, un autre Département, un autre Service. Ce principe obligatoire en Allemagne, permet de s’assurer que chaque salarié retrouve sa place et ses responsabilités d’une organisation à une autre.

 

Pour la CFDT, comme nous l’avions soulevé lors des précédentes réorganisations, le CHSCT se doit d’intervenir en amont et en anticipation des problèmes comme prévu dans l’accord EADS sur la prévention du stress. Il ne peut pas se contenter d’un « suivi des conséquences éventuelles » sur la santé des salariés. Pour nous, les problèmes sont déjà là ! 

 

La CFDT a pris acte de la réponse du Secrétaire au courrier des élus CFDT, de ne pas organiser une réunion entre élus pour dégager une position commune sur un sujet qui concerne l’ensemble des salariés et l’avenir de notre entreprise.

 

Enfin nous rappelons qu’Il est de notre rôle de syndicalistes de rappeler qu’il est essentiel de remettre l’humain au centre de l’entreprise. C’était le sens de l’édito de la BUGADE de novembre « Profond malaise et surchauffe chez AIRBUS Helicopters ». Sans les salariés, l’entreprise n’est qu’une entité abstraite et une coquille vide.

 

La CFDT donne un avis DEFAVORABLE en CHSCT, aux projets de réorganisation.

 

 

Logo pdf

 


 

 

 

Logo AIRBUS HELICOPTERSDéclaration de la CFDT

au CCE du 25/11/2014

 

Réorganisations d’AIRBUS Helicopters de l’Industrie, de l’Informatique, du Support Client et de l’Engineering

 

 

La CFDT rappelle que, lors du CHSCT du 24 novembre, elle a émis un avis défavorable sur ces réorganisations. En effet, la CFDT a souhaité dénoncer la façon dont sont menées ces réorganisations. Pour la CFDT l’évolution de l’entreprise ne peut se faire qu’avec les salariés et pas contre – eux, en utilisant et partageant les expériences de chacun d’entre – eux, tout en ne laissant personne « au bord du chemin ». Il est essentiel que l’entreprise  ne néglige pas la connaissance du métier et de l’hélicoptère des séniors compagnons, techniciens et cadres. Elle doit au contraire s’appuyer sur eux  pour progresser. La CFDT s’interroge enfin sur l’efficacité de la GPEC, face aux évolutions rapides de l’entreprise ?

 

En CCE la question posée est différente, et il s’agit de se positionner sur le fond de ces réorganisations.

 

La CFDT rappelle qu’elle soutient le plan de transformation de l’entreprise qui vise notamment à améliorer la satisfaction clients, la Qualité des produits et des services, et la sécurité tant des appareils que des salariés à Marignane et à La Courneuve sans oublier les collègues en Allemagne et dans les filiales. Ces mesures sont à même d’améliorer la compétitivité de l’entreprise vis-à-vis de nos concurrents.  

 

La CFDT rappelle par ailleurs, le contexte économique de l’entreprise avec les résultats publiés le 14 novembre 2014 qui montre une progression du Chiffre d’Affaires de 3,1% sur les 9 premiers mois de 2014 par rapport à 2013 et de l’EBIT de 11,1% sur les mêmes périodes. L’effort en R&D est en augmentation de 5,5 %. Au-delà de ces très bons chiffres, il faut noter que le carnet de commandes est par contre, en baisse de 11,9%.

 

Dans ce contexte il est de notre responsabilité de syndicalistes d’alerter lorsqu’il y a des problèmes (déclaration au CHSCT du 24 novembre) et de soutenir les réorganisations de l’entreprise qui doivent répondre aux objectifs. Il est essentiel qu’AIRBUS Helicopters soit en ordre de marche pour gagner les appels d’offres en cours et que la transformation de l’entreprise puisse concourir au maintien et au développement de nos parts de marchés, donc de la pérennisation de notre outil de travail.

 

 La CFDT donnera un avis favorable aux projets de réorganisation de l’entreprise.

 

Logo pdf

Repost 0
Published by Equipe CFDT AIRBUS HELICOPTERS (ex Eurocopter) - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 09:00

 


 

 

Accord d’intéressement : oui à la solidarité, non à l’opacité…

 

 

La CFDT donne en CCE, un avis défavorable au nouvel accord d’intéressement.

 

Cliquez ICI

 

Logo pdf

Repost 0
Published by Equipe CFDT AIRBUS HELICOPTERS (ex Eurocopter) - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 07:47

 


 

 

La CFDT AIRBUS Helicopters a dénoncé une application à minioma de la Base de Données Unique lors du CCE du 10 juin 2014.

 

Pour la déclaration, cliquez ICI.

 

Logo pdf

Repost 0
Published by Equipe CFDT AIRBUS HELICOPTERS (ex Eurocopter) - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 12:03

 


 

New Logo Eurocopter VertiDéclaration de la CFDT

CCE du 26 Novembre 2013 :

 

Réorganisation d’EADS et suppressions d’emplois

 

La presse se fait l’écho de 8000 suppressions d’emplois suite à la restructuration de la Branche Défense, issue de Cassidian, Astrium et Airbus Military. Même si ces chiffres ne sont pour l’instant qu’extrapolation, il n’en reste pas moins que le 9 décembre, lors du Comité de Groupe Européen d’EADS, des suppressions de postes seront annoncées. Ces chiffres deviendront peut-être alors réalité !

 

Par courrier porté à la connaissance des salariés, la CFDT au niveau d’EADS s’est adressée à l’ensemble des coordinateurs syndicaux pour qu’une rencontre  de toutes les organisations syndicales soit mise en place afin d’anticiper et de définir différents types d’actions. Seule la CGT-EADS a répondu favorablement à cette demande.

 

L’ENTENTE FO-CGC-CFTC d’EADS a fait un autre choix, en écrivant au 1° Ministre, occultant ainsi la responsabilité de la Direction d’EADS.

 

En Allemagne, l’organisation IG-Metall a prévu une journée d’action le 28 novembre, dans tout le groupe, y compris ECD sans se préoccuper des Organisations Syndicales françaises.

 

Pour la CFDT, il serait inconcevable qu’une entreprise comme EADS qui dégage des bénéfices, qui a racheté ses propres actions à hauteur de 2 Milliards d’€ au profit de LAGARDERE, et qui a distribué près de 500 millions d’€ de dividendes en 2013 laisse des « salariés sur le carreau ».

 

A priori, EUROCOPTER ne sera pas impacté par ces premières annonces. Cependant la CFDT demande l’instauration de mesures d’accompagnement pour des départs anticipés, favorisant la mobilité inter Groupe afin que personne ne reste sur le bord du chemin et qui permettraient à nos anciens de prendre un repos bien mérité !

 

Le 9 décembre, il est impératif que les organisations syndicales françaises parlent d’une seule et même voix ! Si cela n’était pas le cas, il faut que les salariés sachent que ce serait un choix délibéré de l’ENTENTE de donner un blanc-seing au projet de restructuration du groupe EADS et ses conséquences sociales.

 

La CFDT réitère sa demande de rencontre pour définir des actions, que cela soit au niveau du groupe EADS ou à Eurocopter.

Les salariés ne comprendraient pas que les Organisations Syndicales Françaises ne soient pas capables de mettre de côté ponctuellement leurs divergences pour défendre l’emploi en France

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 18:18

 

New Logo Eurocopter VertiDéclaration de la CFDT

au CCE du 24 septembre 2013

 

Marignane Development Center (MDC)

 

 

Les élus CFDT ne peuvent que donner un avis favorable au projet MDC présenté en CCE. Ce projet répond à de réels besoins et attentes des salariés du Bureau d’Etudes, base du développement futur et de la pérennisation de notre entreprise.

Il était devenu urgent qu’Eurocopter à Marignane se dote d’installations dignes du 1er Hélicoptériste mondial, comme c’est désormais le cas à Donauwörth pour nos collègues d’ECD avec SystemHouse. Les 1000 salariés qui s’y installeront en mars 2016 bénéficieront de meilleures conditions de travail qu’aujourd’hui.

 

Ce projet finalement présenté a été revu, économies obligent, et il amène un certain nombre  de regrets et d’interrogations.

 

Le processus de décision a été long et semé d’embuches. Il a aussi été retardé à cause des panneaux solaires du parking P2. Le MDC, dont l’implantation était prévue initialement sur le parking P7 a été victime du manque d’anticipation sur le développement du site de Marignane, comme nous l’avons dénoncé à plusieurs reprises.

 

Pourquoi ne pas prévoir dès l’origine, un parking sous-terrain estimé à 1 million d’€ (information donnée au CHSCT du 19 septembre) ce qui est finalement peu au regard de l’ensemble du projet ?

 

Par ailleurs le S1 ne sera pas rénové,  le bâtiment S3 est conservé, et le bâtiment C6 pour les bancs est abandonné. Pour la CFDT il importe de déterminer les activités et le nombre de salariés qui n’intégreront pas le futur MDC. Si rien ne semble à priori prévu à ce jour, il est absolument nécessaire de prévoir et budgéter des travaux pour ces bâtiments afin d’offrir aux salariés qui continueront à y travailler, des conditions de travail décentes.  Il est nécessaire d’avoir rapidement une visibilité sur l’avenir de ces bâtiments pour les salariés qui y resteront.

 

Pour la CFDT il est donc nécessaire d’avoir une vision globale sur les futures installations et bâtiments du BE à moyen et long terme. Le futur bâtiment F3 s’inscrit dans la rénovation des installations avec le C5, et nul doute qu’il permettra de travailler dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui. C’est  notamment 8m2/poste, pas de postes de travail à moins de 7m d’une façade vitrée, etc. sans oublier une certification BREEAM s’inscrivant dans une démarche (Thermique, Energétique) de défense de l’environnement.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 13:54

New Logo Eurocopter Verti      Déclaration de la CFDT

au CCE du 12 septembre 2013

 

Transfert d’activités Ecureuil chez American Eurocopter au Mississippi

 

 

Suite à l’arrêt du contrat des EC145 LUH, la Direction d’Eurocopter souhaite transférer de l’activité de la chaine Ecureuil (50H/C par an) de Marignane vers l’usine du Mississippi. Pour la CFDT, ce projet pose de nombreuses questions sur la stratégie d’Eurocopter vis-à-vis d’un certain nombre de contrats.

 

Le contrat EC145/LUH se termine 1 an plus tôt que prévu. Toutefois, cette fin était prévisible. Avait-elle été anticipée lors de la décision de la création de la chaine EC145/LUH au Mississippi ? Quelle était l’objectif de l’implantation de cette chaine, sachant qu’il existait déjà des installations d’Eurocopter aux USA ?

 

Si pour la CFDT, il est admis que pour l’obtention de contrats militaires à l’export il est nécessaire de faire des compensations industrielles, voire de s’implanter dans le pays, il n’en demeure pas moins qu’au fil des années, il y a eu une évolution de la stratégie d’Eurocopter.

 

Par le passé, cette compensation se traduisait par du travail dans le pays acheteur via un industriel (par exemple les contrats 332 Suisse, 332 Turquie, etc.). A la fin du contrat, il n’y avait pas d’engagement pour maintenir de l’activité. L’évolution a été ensuite de passer par des filiales. L’argument présenté était qu’en final, une partie du travail réalisé localement restait dans le « giron d’Eurocopter ».

 

Le problème se pose à la fin du contrat. Ce fut le cas pour la filiale australienne (compensation NH90). C’est aujourd’hui le cas pour l’usine du Mississippi. Mais que se passera-t-il à l’issue des contrats 332 au Brésil et au Mexique ? Devrons-nous à nouveau transférer de l’activité de Marignane pour maintenir l’activité dans ces filiales ?

 

Le projet présenté concernerait 50 Hélicoptères en moins pour la chaine d’assemblage Ecureuil de Marignane. A cela s’ajouterait en plus la fabrication de composants pour 10 hélicoptères supplémentaires qui seraient hypothétiquement vendus « grâce » au maintien d’activités au Mississippi. Il n’y a par contre aucune garantie au-delà de 2016, sur l’évolution ou pas de cette charge transférée (14 Equivalents Temps Plein). Par ailleurs, force est de constater, que ce sont des activités de Marignane qui seront transférées pour faire suite à un contrat qui a bénéficié à la filiale Allemande d’ECD avec l’EC145. La réciproque sera-t-elle vraie ? N’est-ce pas une conséquence indirecte de la diminution de la représentation française qui est passée de 8 à 6 membres au Comité Européen d’Eurocopter, sans que la représentation allemande évolue (4 membres) ?

 

Pour la CFDT, il est nécessaire d’avoir une réelle visibilité sur la stratégie de la Direction d’Eurocopter vis-à-vis de ses filiales aujourd’hui et demain avec la transformation du groupe en « AIRBUS Helicopters », sur les contrats export et l’anticipation de la fin des contrats en cours. Dans l’attente de plus amples informations, les élus CFDT donneront un avis défavorable au projet de transfert d’activités de Marignane vers la chaine Eurocopter au Mississippi.

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 19:02

New Logo Eurocopter VertiDéclaration de la CFDT

CCE Extraordinaire, 12 septembre 2013

 

Transformation d’Eurocopter en « AIRBUS Helicopters »

 

Ce premier CCE qui suit le Comité d’Entreprise Européen d’Eurocopter lance en France la procédure formelle de transformation d’EUROCOPTER en « AIRBUS HELICOPTERS ». Cette transformation s’inscrit dans une évolution de la nouvelle stratégie d’EADS et la transformation du groupe en « AIRBUS Group ». Cette stratégie est clairement orientée « création de valeur  pour les actionnaires » avec un objectif de 10 % de rentabilité en 2015.

 

EUROCOPTER devient « AIRBUS Helicopters ». Notre marque était connue dans le monde entier, et nous avons tous été fiers de fêter les 20 ans en 2012… Pour la CFDT, « l’Euro » d’Eurocopter, faisant référence à l’Europe, n’était pas un handicap comme nous avons pu le lire ou l’entendre ici où là. Faut-il prendre ces remarques comme le prélude à un éclatement de l’entreprise sur la planète monde ?

 

Plus important en définitive que le nom, c’est la nouvelle stratégie et donc la réorganisation du groupe EADS qui aura des conséquences sur notre entreprise EUROCOPTER et pour les salariés. Quel sera par exemple, l’impact de l’objectif de 10% de rentabilité en 2015 pour EUROCOPTER ?

 

Pour la CFDT, il importe aujourd’hui de faire un retour d’expérience sur toutes les difficultés que nous avons connues ces derniers mois. Il importe de redonner rapidement confiance à nos clients et de mettre nos appareils au standard de qualité attendu. L’Aéronautique est un métier complexe et aucune entreprise n’est à l’abri de problèmes (BOEING 787, AIRBUS A380, SIKORSKY S92, V22-OSPREY, etc.). Ce n’est pas la première épreuve que notre entreprise connait, et notre Direction peut compter sur les salariés et leurs managers. Une remise en cause est sans doute nécessaire dans certains domaines. Il faut revenir aux basiques de l’entreprise qui sont de concevoir, vendre, fabriquer, soutenir des hélicoptères et non des processus et des KPI ! Les salariés cadres et non-cadres de la Production comme du BE, des Achats, du Support Client et autres, sont au fait des difficultés et obstacles rencontrés au quotidien dans leurs tâches. Ils attendent beaucoup de notre nouveau PDG, Guillaume FAURY, et de sa prochaine intervention.

 

Pour la CFDT,  il importe ensuite qu’EUROCOPTER puisse continuer à se développer avec des nouveaux produits tout en maitrisant sa croissance. Marwan LAHOUD, lors du Comité National EADS France de juillet 2013 a clairement annoncé que les moyens financiers du groupe étaient à disposition pour tout projet porteur de nouvel hélicoptère… Cette croissance doit profiter aux sites historiques de l’entreprise.

 

Les Etats se désengagent d’EADS dans un silence inquiétant. Pour la CFDT, les élus locaux (Députés, Sénateurs, Maires, Conseillers Généraux et Régionaux) doivent mettre tout leur poids sur le développement des sites de Marignane et de La Courneuve/Dugny, comme savent très bien le faire les politiques allemands.

 

Pour la CFDT, la future société « AIRBUS Helicopters » a tout pour réussir, à condition de ne pas sombrer dans la seule quête d’une rentabilité à court terme qui remettrait en cause sa pérennité.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 08:54

 


 

New Logo Eurocopter VertiComptes 2012 d’Eurocopter 

et « prime sur les dividendes » pour les salariés

 

Quel est le choix de la Direction d’Eurocopter ?

 


 

Le CCE du 28 mai 2013 avait pour objet l’examen des comptes 2012 d’Eurocopter. Au-delà de la déclaration CFDT faite en séance , le constat à l’issue de la réunion est le suivant :

 

-       La situation 2012, bien qu’impactée par des provisions importantes, est bonne.

 

-       La situation ne s’est pas « subitement dégradée » en quelques semaines suite au changement de PDG, à moins de remettre en cause l’intégrité et la capacité d’anticipation de notre précédent PDG et de son équipe dirigeante ?

 

-       Il n’y a pas de réponses aux questions posées dans le courrier CFDT sur le calcul de l’Intéressement. Ce point devait être étudié en réunion du Bureau du Comité d’Entreprise Européen d’Eurocopter du 24 mai par FO, CGC et IG-METALL. La seule information, c’est que « cela sera à l’ordre du jour de la prochaine réunion du CEE d’EADS en juillet  » !…

 

-       Les cadres L4 à L1 bénéficient dans leur part variable (collective) des bons résultats 2012 d’EADS et d’Eurocopter. Cette part est financée sur le budget 2013, indépendamment de la «subite » détérioration de la situation d‘Eurocopter… S’il est normal que ces salariés bénéficient des bons résultats de l’entreprise, il doit en être de même pour l’ensemble des salariés. La Direction ne peut pas tenir un discours pour les cadres L4 à L1 et un autre pour le reste de la population.

 

Pour être éligible en 2013 à la « prime sur les dividendes », il faut que les dividendes remontés à la « maison mère » EADS en 2013, soient supérieurs à la moyenne des 2 années précédentes (8 M€ en 2011, 0 ? en 2012). Eurocopter a dégagé 60 M€ de dividendes en 2012. La CFDT rappelle que c’est un choix de la Direction en lien avec EADS, de faire remonter tout ou partie de ces dividendes. La décision est prise en Comité de Surveillance.

 

Les salariés doivent savoir que la CFDT se retrouve seule sur « la prime sur les dividendes ». Une organisation syndicale s’est même prononcée officiellement contre un versement de dividendes à EADS. Elle s’oppose donc à ce que les salariés puissent éventuellement bénéficier de cette prime. C’est une des 2 organisations syndicales qui a un représentant élu le 18 décembre 2012 au Comité de Surveillance… Comme quoi chaque vote a son importance.

 

Pour la CFDT, il est évident depuis plusieurs mois que les priorités d’Eurocopter sont l’EC225 et l’EC175. Il ne s’agit donc pas de nier les difficultés. Mais nos dirigeants doivent aussi intégrer que beaucoup d’efforts sont demandés et le seront encore dans les prochains mois aux salariés. Chacun, du compagnon au PDG, en passant par les Techniciens, Ingénieurs, Directeurs, etc. doivent s’y retrouver ! Une possibilité légale existe, la « Prime sur les dividendes ». Elle a été utilisée en 2012 chez ASTRIUM, pourquoi pas chez EUROCOPTER en 2013 ? Nos dirigeants doivent entendre le mécontentement et la déception des salariés cols bleus comme cols blancs. Ils comptent sur les salariés, les salariés comptent sur eux !

 


La CFDT demande l’application de la prime sur les dividendes en 2013, il y a l’argent pour !

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 08:43

New Logo Eurocopter VertiDéclaration de la CFDT au CCE

du 28 mai 2013

 

Examen annuel des comptes Eurocopter 2012

 

 

Le rapport de l’expert-comptable mandaté par le CCE pour examiner les  comptes d’Eurocopter amène la CFDT à poser un certain nombre de questions qui nécessiteront des réponses en CCE :

 

  • Quel est l’impact sur les comptes de l’intégration dans le groupe Eurocopter de la SECA ?

 

  • Quelles sont les aides et avantages financiers consentis à Eurocopter par l’Union Européenne, l’Etat, les collectivités territoriales conformément au code du travail (R2323-9 et R2323-11)

 

  • Quel est le calcul de l’Intéressement absent du rapport contrairement aux années précédentes. Cela ne permet pas de savoir, entre autres questions posées, quelles sont les filiales prises en compte dans le calcul global, les montants octroyés aux salariés des filiales, les entités disposant déjà d’un intéressement aux bénéfices ? Etc.  (Courrier CFDT du 3 mai à la Direction d’Eurocopter).

 

  • Quel est le compte 641 du plan comptable dont est issue la masse salariale à prendre en compte pour le calcul de la subvention aux CE de Marignane et de La Courneuve ?

 

  • Quel est le « journal de paye » d’Eurocopter qui permet d’avoir une visibilité complète sur la constitution de la masse salariale (traitements, heures supplémentaires, primes, cotisations sociales, etc.)

 

La CFDT note par ailleurs :

 

  • Qu’ECD ne contribue que pour 0,6 % de l'’EBIT du groupe Eurocopter. C’est donc Eurocopter France et certaines filiales qui contribuent aux résultats du groupe en 2012.

 

  • L’absence d’informations sur la remontée de dividendes d’Eurocopter vers EADS. Cela ne permet pas de déterminer si les salariés d’Eurocopter en France  sont éligibles ou non à la « prime sur les dividendes » ? Quelle est la politique d’Eurocopter sur le sujet ?

 

Les comptes d’Eurocopter pour 2012 sont en progression par rapport à 2011, malgré des provisions faites pour couvrir entre autres les problèmes de l’EC225. La CFDT rappelle que la situation ne s’est pas dégradée « subitement » en quelques semaines !

 

Malgré tout, les salariés d’Eurocopter ont un des plus faible montant d’intéressement du groupe EADS ! Les salariés portaient beaucoup d’espoir sur l’Intéressement et la Participation. Ils sont aujourd’hui très déçus et mécontents. Ces montants sont incohérents avec les discours de nos PDG tant au niveau d’EADS (publication des comptes 2012, publication des comptes du 1er trimestre 2013) que d’Eurocopter (ancien PDG, discours de janvier 2013, « résultats excellents », etc.) sur la santé de l’entreprise.

 

La Direction doit donc s’expliquer sur les aspects techniques des accords et sur ses choix (politique de dividende, application en 2013 de l’extension aux salariés monde de l’intéressement prévu initialement en 2014, etc.).

 

Des efforts sont demandés chaque jour aux salariés. La Direction doit être consciente de la situation et en retour, donner des signes concrets. Des solutions existent : prime, intéressement complémentaire, prime sur les dividendes,…

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Comité Central d'Entreprise
commenter cet article

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :