Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 11:22

                         

                  Logo-UNITE-2.JPG

 





Dialogue

social à Eurocopter ?

 

Connaissances ou compétences ?



    
    
                                                                             

 

 

 

  

 

Le 8 décembre s’est ouverte à Eurocopter une négociation sur le droit syndical et le dialogue social dans l’entreprise. Cette négociation fait suite à l’accord EADS pour prendre en compte la représentativité de chaque organisation syndicale conformément à la loi de 2008. L’accord vise aussi à favoriser « le dialogue social » dans l’entreprise.

 

Avec la nouvelle loi, un accord d’entreprise ne pourra être valide que s’il est signé par des organisations qui représentent ensemble au moins 30 % des salariés. Une organisation syndicale ne sera représentative que si elle dépasse 10 % aux élections des Comités d’Etablissement. Ces mesures s’appliqueront à l’échéance des prochaines élections soit fin 2010 pour Marignane et mi-2011 pour La Courneuve. Le choix des salariés sera donc déterminant et les salariés auront l’entière responsabilité par leur vote de la politique sociale menée dans notre entreprise.

 

Pour l’UNITE CFDT-CGT, le dialogue social s’entend notamment par :

 

-         Le respect de toutes les organisations syndicales et en l’occurrence l’UNITE qui représente près de 27 % des salariés.

 

-         Par un processus de négociation qui permet d’aboutir à des accords qui tiennent compte des réalités de l’entreprise et de celles des salariés.

 

-         Par une prise en considération des problèmes de salariés remontés par les organisations syndicales sur le terrain

 

Ces derniers mois, nous constatons des dérives qui remettent en cause le dialogue social dans Eurocopter avec :

 

-         Des notes d’applications d’accords non négociées par les organisations syndicales qui remettent en cause le sens même de l’accord, qu’il soit signé ou pas (SAFE).

 

-         Des « réunions de discussions » sur les primes sans marge de négociation

-         Des décisions qui tombent par note de la Direction (douches, primes) suite à un courrier. A quoi sert – il d’aller dans les réunions, si les décisions sont prises en dehors ?

 

A cela s’ajoutent les accords EADS qui s’appliquent sans marge de négociation à Eurocopter, comme l’accord séniors, ou pire l’accord sur l’intéressement « discuté » au niveau du Comité d’Entreprise Européen d’EADS Nv.

 

Ces dérives ne sont pas sans conséquences et ne sont pas anodines. Ainsi nous nous félicitons d’apprendre par note de l’octroi d’une prime exceptionnelle de 100 € pour tous les salariés qui bénéficiaient jusqu’à l’accord SAFE d’un temps de douche spécifique.

 

Nous nous interrogeons par contre sur les critères qui seront retenus pour l’octroi effectif de cette prime, sachant que rien n’a été négocié, ni même discuté.

 

Allons-nous sombrer dans le « clientélisme » et « les amis de mes amis » ?

 

Nous souffrons à Eurocopter du syndrome « il vaut mieux des connaissances que des compétences ».

 

Ce système profondément inégalitaire et injuste est préjudiciable aux intérêts même de l’entreprise et finalement de chacun d’entre nous !

 

Ce système conduit inévitablement aux résultats catastrophiques de l’enquête GALLUP. Ce système décourage même les plus motivés, qu’ils soient non-cadres ou cadres.

 

Pour l’UNITE CFDT – CGT, dans l’intérêt de notre entreprise, il est temps de revenir à un dialogue social qui ne soit pas de façade.

 

Un dialogue social constructif doit accepter la contradiction, les propositions, la critique constructive, etc. !

 

N’oublions pas aussi que les programmes TIGRE et NH90 qui nous font vivre aujourd’hui existent grâce à la mobilisation de toutes les organisations syndicales lorsque cela a été nécessaire et que les commandes étaient menacées.

 

La négociation qui s’ouvre sur la représentativité et le dialogue social est une réelle opportunité pour que notre entreprise se hisse au niveau de relations sociales dignes du XXIème siècle !

 

A chacun de prendre ses responsabilités…

 

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 12:25

 


 

UNITE CFDT - CGT

 

 

  

Déclaration au CE de Marignane du 07/07/09

 

Bilan 2008 de l'Egalité Professionnelle 

 

 

 

L'analyse du rapport 2008, sur l'égalité professionnelle ne fait pas apparaître de disparités flagrantes entre les femmes et les hommes en termes de promotions, rémunérations et classifications.

 

Cette analyse tient compte du faible nombre de femmes dans notre entreprise par rapport au nombre d'hommes (16 % de l'effectif). Ceci ne permet pas dans toutes les catégories de faire des strictes comparaisons de situations.

 

Nous notons cependant que d'années en années, le nombre de femmes augmente dans l'entreprise, via une politique d'embauche volontariste avec plus de 24% d'embauches de femmes en 2008 à Marignane.

 

Si les femmes commencent à accéder aux positions 3Be, 3C et Hors statut, ces dernières années, il n'en demeure pas moins qu'elles accèdent très difficilement aux grands postes de Directions. Il n'y a toujours pas de femme au comité exécutif d'Eurocopter, par exemple.

 

Pour l'UNITE CFDT - CGT, la mixité professionnelle doit être une réalité à tous les niveaux de l'entreprise !

 

L'analyse en termes de promotions et d'AIS sur 2006/2007/2008, est globalement conforme à l'accord cadre EADS sur la mixité professionnelle. Il n'en demeure pas moins qu'il peut y avoir des situations individuelles à traiter dans le cadre de l'accord.

 

Au-delà pour l'UNITE CFDT- CGT, si l'égalité professionnelle s'entend entre les hommes et les femmes, elle doit être aussi une réalité pour chacun, quelque soit notre origine, nos convictions religieuses, nos convictions politiques et syndicales.

 

  

 

Pour tenir, compte des notables avancés constatées ces dernières années, sur la mixité professionnelle,

l'UNITE  CFDT - CGT votera pour le rapport 2008.

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 07:45




claration de l'UNITE CFDT - CGT

 

Au Comité d'Etablissement de Marignane

 

du 28 novembre 2008

 

Financière, économique, environnementale, politique, sociale, ces crises ne sont pas une fatalité !!!

 

 

Notre entreprise Eurocopter, malgré un bilan optimiste, va être traversée comme de nombreuses entreprises en France et en Europe, par la crise économique qui fait suite à la crise financière déclenchée par le scandale des « subprimes » aux Etats-Unis. Les salariés d'Eurocopter vont donc être « percutés » dans leur pouvoir d'achat et leur emploi par l'aberration d'un système financier basé sur le profit ...... de quelques uns, et où la finance, l'économie virtuelle, prend le pas sur l'économie réelle que représentent nos activités industrielles.

 

Notre PDG Lutz BERTLING, dans sa lettre aux salariés se veut rassurant. Pour l'UNITE CFDT-CGT, nous prenons acte des mesures de prudence prises par la direction face à la période d'incertitudes que nous allons vivre.

 

Nous notons cependant que les plans de rationalisation de l'entreprise (services partagés, externalisation, délocalisation, etc.) se poursuivent avec une nouvelle justification. Comme le dollar n'est plus un bon prétexte, aujourd'hui, on nous sort « la crise ». Il y a toujours une bonne raison pour « mettre toujours plus la pression » sur les salariés.

 

Par contre, les actionnaires d'Eurocopter vont - ils tenir compte eux, de la crise ? Vont - ils revoir en cette période difficile leurs exigences ? Si les exigences sont toujours les mêmes avec à terme le pseudo « standard universel » des 10 % et plus de rentabilité, les salariés d'Eurocopter vont souffrir encore plus.

 

Pour l'UNITE CFDT-CGT, il ne faut pas « rajouter de la crise à la crise ». Les résultats d'Eurocopter à fin 2008 seront bons et supérieurs à 2007. Les salariés eux, restent toujours confrontés à de réels problèmes de pouvoir d'achat. Ainsi, la direction ne peut pas évacuer sous « prétexte de crise » la clause de RdV de la politique salariale.

 

Par ailleurs, à l'heure où la prudence est de mise, est-il « raisonnable » de vouloir augmenter le temps de travail, avec un risque de baisses de charges dans quelques mois ?

 

Est-il « raisonnable » et cohérent par rapport à notre industrie aéronautique d'avoir sur le site plus de 1000 intérimaires représentant près de 15 % des  effectifs inscrits ?

 

 


L'UNITE CFDT - CGT tient à rappeler que les organisations syndicales CFDT - CGT - CGC -CFTC - FO - FSU - SOLIDAIRES - UNSA ont acté le 24 novembre 2008, le principe d'une mobilisation massive des salariés début 2009, pour faire aboutir leurs revendications sur l'emploi, le pouvoir d'achat, les garanties collectives, les protections sociales, les conditions d'une relance économique, etc. Les salariés d'Eurocopter et leurs représentants ne pourront pas être absents de ce mouvement national. La Direction doit en tenir compte !

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 08:44

Déclaration de l'UNITE CFDT - CGT

 

A la séance plénière du CE du 02/10/08

Non aux salariés « sur le carreau » !

  

Notre entreprise est en pleine mutation et cela conduit à une véritable évolution des métiers.

 

Cela est compréhensible et cela ne poserait pas de problèmes, si des salariés ne se retrouvaient pas « sur le carreau ».

 

Il est en effet inadmissible que l'on demande à de plus en plus de salariés de « se chercher un poste », pour les remplacer parfois par des embauches.

 

Dans une entreprise comme la notre avec tous les moyens qui existent en termes de formations et autres, il est inacceptable d'en arriver à ce type de  situations.

 

De plus, des activités nouvelles sont sous-traitées, et il est demandé là aussi aux salariés dont le travail est sous-traité de « se chercher du travail » !

 

Cela est inadmissible vis-à-vis de salariés qui depuis  20, 30 ou plus d'années contribuent à la réussite d'Eurocopter, et sans qui, elle ne serait pas ce qu'elle est !

 

Enfin, pour l'Unité CFDT - CGT, les salariés ne sont pas responsables des évolutions d'organisation.

 

Face à ces situations, pour l'Unité CFDT - CGT, il est de la responsabilité morale des managers de s'assurer de l'avenir de leurs collaborateurs. Les Ressources Humaines au travers de la formation, et de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) ont la responsabilité d'anticiper les difficultés.

 

L'Unité CFDT - CGT  rappelle que l'employeur est responsable de l'employabilité des ses salariés.

 

En tant que partenaires sociaux, nous demandons l'ouverture de la négociation sur la GPEC.

 

La logique financière qui domine les entreprises, ne doit pas occulter le respect des salariés, car sans salariés, il n'y a plus d'entreprise !

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 08:41

Déclaration de l'UNITE CFDT - CGT

 

A la séance plénière du CE du 02/10/08

 

Inflation et pouvoir d'achat : Urgence !

  

La politique salariale 2008 d'Eurocopter était basée sur une prévision d'inflation de 1,6%. Aujourd'hui, le gouvernement a recalé cette prévision à 2,9% fin 2008. Elle était de 3,6% fin août sur les 12 derniers mois.

 

Au-delà des chiffres, chacun se rend bien compte des prix qui augmentent, sans parler du prix de l'essence et du gasoil...

 

Pour l'Unité CFDT - CGT il devient urgent d'appliquer la « clause de Rendez-vous », dont le principe a été acté en juin par la direction. Cette clause s'applique en cas de dérive de l'inflation, c'est le cas depuis juin !

 

Pour l'Unité CFDT - CGT, tous les salariés non-cadres et cadres sont concernés, car tous sont frappés par une inflation galopante.

 

1,3 % d'inflation « en plus » cela remet en cause les principes adoptés pour la politique salariale 2008. Les AG pour les non-cadres ne couvrent pas l'inflation, et les AIS pour les bénéficiaires ne permettent plus une amélioration du pouvoir d'achat. Pour les cadres, les AIS pour les bénéficiaires sont fortement amputées de l'inflation, et ne riment plus à rien !

 

L'Unité CFDT - CGT rappelle que les AIS n'ont pas vocation à compenser l'inflation.

 

Pour l'Unité CFDT- CGT, l'inflation frappe tous les salariés et la clause de Rendez-vous doit s'appliquer aux non-cadres et aux cadres.

 

Pour l'Unité CFDT - CGT, les marges de manœuvre existent et les salariés sont en droit d'attendre un juste retour de leurs efforts ! Ils ont déjà assez perdu en 2008 avec l'intéressement et la participation... par ailleurs, les heures supplémentaires n'ont pas vocation à compenser les pertes de pouvoir d'achat.

 

« Travailler plus pour gagner moins » ne motivera pas les salariés à tenir les objectifs ambitieux de l'entreprise !

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 07:50

Déclaration de l'UNITE CFDT - CGT

à la séance plénière du CE du 28/08/08

Rentrée sociale à Eurocopter :

Le pouvoir d'achat !

 

 

L'embellie pour Eurocopter, et chaque salarié peut s'en féliciter, n'a pas connue de trêve estivale avec de nouvelles commandes engrangées notamment au salon de Farnborough en juillet et après. L'UNITE CFDT - CGT salue à ce titre tous les salariés qui ont œuvré cet été pour ces commandes et tous ceux qui ont assuré en juillet - aout les permanences, la production, les livraisons de pièces et d'hélicoptères afin que l'entreprise réponde à ses clients.

 

En cette journée de rentrée sociale avec ce CE du 28 août, l'UNITE CFDT- CGT souhaite rappeler que l'été n'a pas effacé les problèmes de pouvoir d'achat rencontrés par les salariés. L'essence est toujours aussi chère et les prix ne cessent d'augmenter (+ 3,6 % suivant l'INSEE sur 12 mois).

 

Comme l'a rappelé le secrétaire d'Etat à l'industrie et à la consommation, Luc CHATEL lors de sa visite à Eurocopter le 26 aout, notre entreprise est formidable, c'est « une réussite française » et un véritable « modèle de développement » avec des embauches et un carnet de commandes garni, etc.

 

Luc CHATEL, en charge de la consommation des ménages,  incite par ailleurs, « les entreprises à renégocier les salaires ». Cela concerne bien évidemment tous les salariés, les non-cadres comme les cadres. Pour l'UNITE CFDT - CGT, c'est un message que nous avons entendu, et que nous répercutons à la Direction d'Eurocopter !

 

Cela va dans le sens de la nécessité de l'application notamment de la clause de Rendez - Vous, dans le cadre de la politique salariale 2008. Si le principe a été acté par la direction fin juin, pour l'UNITE CFDT - CGT, la réunion doit désormais se tenir dans les meilleurs délais.

 

La fin de l'année s'annonce difficile avec une pression toujours plus forte sur les salariés pour « tenir le chiffre d'affaires » et le nombre de livraisons. Pour l'UNITE CFDT - CGT, les salariés sauront prendre leurs responsabilités à condition qu'ils bénéficient d'un juste retour et d'une reconnaissance des efforts fournis.

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 14:27

Comité d’Etablissement de Marignane
 
La lettre des élus de L’UNITE CFDT – CGT
 
N°2 du 1er février 2007

 
CE exceptionnel du 19/01/07 – CCE du 23/01/07
 
Séance plénière du Comité d’Etablissement du 29 / 01 / 07 
 
Hier ETS, aujourd’hui le CSO,
demain le SSD,
L’externalisation d’activités d’Eurocopter est en marche
 
 
 
Vous avez été près de 1500 salariés à faire confiance à la liste de l’Unité lors de l’élection du Comité d’Etablissement. Les élus CFDT – CGT s’engagent à vous informer chaque mois de la situation industrielle, économique et sociale de l’entreprise. Voici notre lettre n°2.
 
1 – Mise en place d’un horaire VSD (Vendredi - Samedi - Dimanche) en 2007
 
Le CE a été consulté pour la mise en place d’un horaire VSD en 2007 en chaînes de montage  332 et 365 (Essais sols) et en piste série (332 et 365). C’est une pérennisation de ce qui a été pratiqué en fin d’année 2006. Cela concernera environ 65 personnes, sans oublier les astreintes qui seront demandées à des secteurs annexes. Sur la base du volontariat, les salariés travailleront 23h20 (Non-cadre non forfaité) et seront payés 35 h00, avec des indemnités kilométriques le VSD et une prime cantine le samedi (restaurants fermés).
 
Si on peut regretter une pérennisation d’horaires « non conventionnels », cela correspond aux charges importantes d’Eurocopter en 2007, ce dont chacun peut se réjouir. L’Unité CFDT – CGT est intervenue pour qu’un local soit mis à disposition le samedi pour la prise de repas de ces salariés. L’idée a été acceptée par le Secrétaire du CE et le Directeur d’Etablissement. L’Unité CFDT – CGT a voté pour le VSD. L’unité a rappelé aussi la nécessité des embauches pour faire face aux augmentations de charges.
 
L’Unité CFDT – CGT est intervenue enfin pour demander un état des lieux de tous les horaires pratiqués dans l’entreprise.
 
2 - Situation générale, parkings suite
 
Le Directeur d’établissement est revenu sur les parkings, notamment sur les conséquences annexes sur les transports en commun et de restaurants. Pour les transports en commun, il est prévu de revoir les lignes et d’adapter les moyens pour faire face à l’augmentation de la fréquentation. Il est rappelé l’ouverture prévisionnelle de la halte SNCF fin 2007 (ligne TER Marseille <-> Miramas).
 
3 – Mise en place des commissions non obligatoires du CE de Marignane
 
Il n’a été proposé aucune Présidence ou Vice – Présidence à l’Unité CFDT – CGT qui représente 1500 salariés, suite à la dernière élection, pour les commissions non obligatoire (restaurant, vacances, colonies, santé, solidarité, etc.). Nous prenons acte du refus de l’ENTENTE d’associer à la gestion du CE, l’Unité CFDT- CGT.
 
Point positif, cependant, nous prenons acte de l’engagement du Secrétaire du CE de réunir les commissions au moins 2 fois par an, alors que depuis des années, elles ne se réunissent jamais.
 
 
4 – Création du « Corporate Service Operations France » (CSO)
 
Après en 2006, la filialisation d’activités considérées comme faisant parties du « cœur du métier » avec « Eurocopter training Service » (ETS), c’est au tour d’activités RH de sortir. Les activités « paye / gestion administrative / gestion des temps / retraites et prévoyance » des entités AIRBUS, Eurocopter, ASTRIUM, EADS DS, EADS SN, Test et Services, HQ et CRC vont être regroupées dans une entité EADS France. Cela concerne au niveau du groupe EADS, 88 salariés.
 
Les objectifs du CSO sont la rationalisation des activités et une réduction des coûts de 30 %. Le CSO est un projet EADS dans lequel Eurocopter s’intègre. Cela concerne 8 salariés qui vont être « délocalisés » dans le CSO à Aix en Provence, 2 à Toulouse et 1 personne de la Courneuve à Paris. Ces salariés sur la base du « volontariat » se verront proposer un nouveau contrat de travail EADS France. D’ores et déjà les salariés risquent de perdre  la semaine de 4 jours.
 
Pour l’Unité CFDT – CGT, cette externalisation n’est pas une surprise, et nous avions informé l’ensemble des salariés de ce projet transfert lors de la campagne électorale pour les élections DP/CE du 30 novembre dernier. La création du CSO n’est qu’un nouveau démantèlement de l’entreprise et une forme de « vente par appartements » au nom de la sacro-sainte rentabilité financière.
 
Dans un premier temps, 8 salariés d’Eurocopter vont être transférés à Aix en Provence dans une entité EADS France à créer. L’Unité CFDT-CGT pose la question de la pérennité de cette antenne locale à Aix en Provence ? A moyen terme cette entité ne sera – t - elle pas regroupée elle aussi, avec d’autres à Toulouse ou ailleurs ? Dans un second temps, le CSO n’a – t - il pas vocation à être vendu à un spécialiste du secteur ? L’activité du CSO n’est – elle pas elle – même délocalisable tout ou partie en Inde, par exemple ? L’Unité CFDT – CGT pose la question, sachant que les 30% d’économies escomptées ne passeront pas uniquement par un « simple transfert » de salariés dans une entité EADS France…
 
Après le CSO, un 2nd projet de plus grande ampleur le SHARED SERVICES & DELIVERY, SSD, concernera l’informatique. Plusieurs centaines de salariés au sein d’EADS seront alors impactées (Environ 100 à Eurocopter). La recherche de rentabilité au sein d’EADS passe aujourd’hui par une redéfinition du modèle de l’entreprise avec une rationalisation des activités de services des différentes entités du groupe. Les entités se recentrent autour de leur « cœur de métier », sachant que cette notion fluctue au gré du temps, et n’empêche rien (filiale ETS).
 
Pour l’Unité CFDT – CGT, il est temps d’avoir une vision claire du modèle d’entreprise qui se dessine à court, moyen et long terme. Les majoritaires de L’ENTENTE doivent prendre leurs responsabilités et  demander la nomination d’un expert, comme le permet le code du travail pour que les représentants des salariés puissent avoir leur propre expertise. Il est temps aussi que les représentants CGC, CFTC et FO, des salariés au Conseil de Surveillance réélus par plus de 60% des salariés pour 6 ans, sortent de leur mutisme et nous informent de ce qui se prépare pour Eurocopter et ses salariés .
 
Hier, ETS, aujourd’hui le CSO, demain l’informatique (SSD), l’Unité CFDT – CGT s’opposera aux filialisations / externalisations d’activités du groupe Eurocopter.
 
Par contre, après s’être abstenue en CCE, l’ENTENTE a demandé un report du vote au CE de Marignane et s’est abstenue au CE de La Courneuve. A suivre !...
Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 13:31

Comité d’Etablissement de Marignane

 

La lettre des élus de L’UNITE CFDT – CGT

 

N°1 du 08 janvier 2007

 


 

 

Séance plénière du Comité d’Etablissement du 20 / 12 / 06 :

 

« Pour nous, c’est clairement NON ! »

 

 

Vous avez été près de 1500 salariés à faire confiance à la liste de l’Unité CFDT – CGT lors de l’élection du Comité d’Etablissement, le 19 novembre dernier. Les élus CFDT – CGT s’engagent à vous informer chaque mois de la situation industrielle, économique et sociale de l’entreprise. Ils vous informeront de leurs prises de positions et analyses suite à chaque séance plénière mensuelle du Comité d’Etablissement.

 

1 - Situation générale

 

Tout va bien ! A fin novembre nous avons réalisé en chiffre d’affaires 321 appareils pour 405 prévus à fin décembre. En terme de prises de commandes, a fin novembre, nous avons vendu 594 appareils pour 408 prévus à fin décembre !

 

Cependant, l’UNITE CFDT – CGT est intervenue au sujet de l’article paru dans la Lettre de l’expansion hier (voir revue de presse Eurocopter sur Intranet du 19/12/06). En effet Lutz BERTLING annonce « des restructurations en perspectives pour 2007 ». Il s’apprêterait à lancer un « vaste programme de restructuration ». « Il compte ainsi réduire ses coûts de fonctionnement et le nombre de ses fournisseurs de moitié ».

 

Si pour la direction, il n’y a « rien de nouveau », il est clair que nous suivrons ce dossier de très près. Les années qui viennent risquent d’être difficiles. Des rationalisations industrielles ne sont pas incompatibles avec une activité en pleine expansion, sachant que l’objectif est l’atteinte des 10% de rentabilité,  voire plus et très rapidement !

 

2 - Parkings 

 

Les nouvelles mesures rentrent en application le 8 janvier 2007.

 

L’UNITE CFDT – CGT est intervenue seule pour exprimer sa solidarité envers les salariés sous-traitants. Pour l’UNITE CFDT – CGT les salariés sous-traitants contribuent eux – aussi à la réussite de l’entreprise, et Eurocopter se doit de mettre en place des moyens réellement adaptés pour leur permettre d’accomplir leurs missions ! La Direction s’est engagée à faire évoluer le dispositif retenu en fonction des problèmes rencontrés après le 8 janvier. D’ores et déjà il apparaît que la capacité du parking de Saint - Victoret est insuffisante.

 

3 – Désignation des élus au Comité Central d’Entreprise (CCE)

 

Le CCE actuel est constitué de 3 élus (2 Marignane + 1 La Courneuve), plus 3 suppléants. Ces élus sont désignés à partir des élus des CE de Marignane et de La Courneuve. Chaque organisation syndicale désigne un représentant syndical qui a le droit de s’exprimer, mais sans droit de vote.

 

L’UNITE CFDT – CGT a demandé que soit revu le protocole pour permettre d’augmenter le nombre d’élus aux CCE pour assurer une meilleure représentation. C’était le cas par le passé, avant que la Direction revienne à l’application stricte du code du travail. Pour mémoire, nous représentons 1500 voix, soit près de 30 % des voix à Marignane.

 

La Direction et l’ENTENTE sont ouvertes à la proposition. La Direction propose que le protocole soit revu après les élections de la Courneuve en mai 2007. C’est une avancée mais pour l’UNITE CFDT – CGT, le nouveau protocole de représentation des élus au CCE doit être indépendant des résultats des élections de La Courneuve !...

 

Dans l’attente, représentant près de 1500 voix à Marignane, nous avons revendiqué 1 élu au CCE sur les 2 de Marignane. Il y a eu un refus de FO, CGC et CFTC. Dont acte !

 

4 – Désignations des Présidents et Vice - Présidents des commissions obligatoires du CE (Economie, Formation, 1% logement, Egalité Professionnelle

 

Représentant environ 1/3 des voix, L’UNITE CFDT – CGT, a revendiqué 1 des 4 présidences (et Vice- Présidences) au choix de l’ENTENTE. Pour FO, la CGC et la CFTC cela a été « CLAIREMENT NON ».

 

Dont acte ! L’ensemble des salariés d’Eurocopter peut donc constater le refus d’ouverture de l’ENTENTE. Les élus FO-CGC et CFTC prennent donc la responsabilité de « gérer entre eux » l’avenir des salariés, sans tenir compte des 1500 salariés qui ont fait confiance à L’UNITE CFDT – CGT. C’est un choix qu’ils devront assumer à l’avenir.

 

5 – Heures Supplémentaires

 

L’UNITE CFDT – CGT est intervenue sur le problème des heures supplémentaires qui devaient être payées fin décembre et qui ne le seront que fin janvier (lié au changement  du logiciel de paye). L’info n’est tombée que lundi 18 décembre. Cela occasionne des problèmes pour certains salariés qui comptaient sur ces sommes en fin d’année et qui avaient déjà pris des avances de salaire.

 

La Direction a pris connaissance de ce problème et va proposer des solutions pour les salariés en difficulté. (Acomptes exceptionnels début 2007 ?). A suivre.

 

6 – Point divers

 

L’UNITE CFDT – CGT est intervenue seule pour une sortie anticipée le jeudi 21 décembre après-midi. C’était de tradition par le passé. Cela a été refusé.

 

 


 


Les élus CFDT – CGT au Comité d’Etablissement profitent de cette première lettre pour vous souhaiter

leurs meilleurs vœux 2007 à vous et votre famille.

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Lettre des Elus CFDT - CGT
commenter cet article

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :