Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:30

           

 

 


New Logo Eurocopter VertiLe 3 mai 2013

 

 

 

 

 

A

 

Jean-Baptiste ERTLE

   EPL

 

 

Objet : Intéressement Eurocopter 2013

 

L’accord sur l’intéressement prévoit la prise en compte des salariés du groupe Eurocopter. Pour autant, au niveau d’Eurocopter comme d’EADS, un certain nombre de clarifications devaient être apportées aux partenaires sociaux, avant la mise en œuvre effective. Au niveau du CEE d’EADS, cela a été discuté en décembre 2012, (voir PJ) pour une application en 2014 sur les résultats 2013. Une  nouvelle discussion, confirmée en mars, était d’ailleurs prévue en juin 2013 entre la Direction d’EADS et le CEE d’EADS sur ce sujet (répartition des sommes à verser aux salariés des filiales en fonction du niveau de vie local).

 

Par ailleurs, il était prévu (voir PJ) :

 

-       Une vérification systématique des règlements nationaux respectifs avant chaque décision d'extension et chaque négociation d'une convention nationale quand c'est nécessaire.

 

-       Toute information relative à l'extension du périmètre de partage des bénéfices fera partie des informations annuelles traditionnelles envoyées aux représentants des employés au sujet du partage de bénéfices.

 

Pour Eurocopter, il n’y a pas eu d’information relative à l’extension du périmètre dès 2013 sur les résultats 2012 et suite à la réunion de la commission de l’accord d’intéressement du 30 avril 2013, nous souhaitons donc connaitre le détail des « 21718 Equivalents Temps Plein » (ETP) pris en compte pour le calcul de l’intéressement soit :

 

-       Les effectifs pris en compte filiale par filiale

-       Les sommes qui seront reversées effectivement à chaque salarié de chaque filiale

-       L’utilisation des sommes qui ne seraient éventuellement pas versées

-       Parmi les filiales prises en comptes, quelles sont celles qui disposent d’un système équivalent au « Success Sharing » EADS ?

 

Dans l’attente de ces éclaircissements, veuillez recevoir nos meilleures salutations.

 

 

 

José GARCIA

Délégué Syndical Central

 

Copie :

 

Michel FARSSAC               EP

Philippe LACROIX             EPLFN

 

Courrier porté à la connaissance du personnel



Pour la réponse de la Direction du 17 mai 2013 :  cliquez ICI.

 



 


 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 12:47




 

SENIORS : ACCORD RELATIF AU DEVELOPPEMENT DE LA SECONDE PARTIE DE CARRIERE




La Direction EADS a engagé une négociation « Séniors » pour traiter de la seconde partie de carrière. Cette négociation fait suite à un premier accord conclu il y a trois ans avec les organisations syndicales.


Après une interruption (période de vacances), la cinquième réunion de négociation est programmée le 21 septembre à Paris. Dès le début de cette négociation, la CFDT avait présenté à la Direction EADS, une plateforme revendicative avec, en toile de fond, le sujet complexe de la « pénibilité au travail».  


Pour la CFDT il s'agit d'abord sur la base d'une observation des postes de travail et des conditions de travail, de mettre en œuvre des moyens réduisant au maximum les pénibilités. Ensuite pour les salariés ayant subi le plus de pénibilité, des mesures de réparation doivent être mise en place. Pour la CFDT c'est une question de justice sociale.  La CFDT parait donc avoir été entendue et ce point sera traité au cours des prochaines réunions.


La CFDT mettra tout en œuvre pour que la pénibilité dans notre société soit reconnue et prise en compte. Les salariés qui se sont investis toute leur vie, dans des conditions pénibles, pour leur entreprise ont le droit de bénéficier de mesures leur permettant d'anticiper leur départ en retraite. Nous vous tiendrons informés des résultats de la négociation.

 

Tout aussi volontaire et comme au plan national, la CFDT d'EADS a la volonté que ce sujet soit traité sérieusement dans l’intérêt des salariés du groupe EADS. D’autres sujets sont revendiqués (aménagement du temps de travail, possibilité d’utilisation du CET fin de carrière pour une réduction de la durée hebdomadaire, mensuelle, amélioration du calendrier et du nombre de jours de congés d'âge comme à EADS France, etc. afin que cet accord préserve un équilibre pour l’ensemble des catégories de salariés (cadres et non cadres). La CFDT demandera aussi, l’ouverture de négociation sur le stress.

 

Réunis en Assemblée Générale les 8 et 9 septembre 2009, les représentants CFDT du groupe EADS en ont fait une des priorités de leur action.

 

 

Paris, le 16 septembre 2009

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 12:40



 

CFDT EADS


COMPTE RENDU REUNION NEGOCIATION « SENIORS » du 9 juin 2009


 

Le 9 juin, s'est tenue la troisième réunion de la négociation EADS sur l'emploi des séniors. En préambule, la Direction d'EADS a rappelé le cadre de la négociation et cette troisième réunion avait pour cadre la présentation de la structure du plan triennal. A ce titre, la direction a précisé que le contenu de ce plan n'était qu'une trame de travail susceptible de rendre plus compréhensible et lisible  l'ensemble  des sujets traités.

 

La CFDT a rappelé les principaux thèmes de ses revendications :

 

  • La prise en compte de la pénibilité
  • L'aménagement du temps de travail en fin de carrière
  • La garantie d'un déroulement de carrière pour des seniors

 

A ce stade de la négociation, la CFDT est satisfaite de constater que bon nombre de ses revendications sont prises en compte par la Direction, notamment la pénibilité qui pourrait se  traduire par des départs anticipés.

A ce titre, la CFDT a proposé des critères objectifs et contrôlables qui semblent retenir toute l'attention de la Direction EADS, travail de nuit, ou en horaires alternés, travail à la chaîne ou sous cadences imposées, port de charges lourdes, exposition aux produits toxiques... Ce dispositif sera discuté  et affiné au cours de la prochaine réunion le 9 juillet. La CFDT souhaite faire évoluer son champ d'application à l'ensemble des catégories, contrairement à la Direction qui semble ne vouloir l'appliquer  qu'au personnel de production.

D'autres mesures ont été retenues pour l'ensemble des catégories de personnel telles que le temps partiel aidé, l'aménagement du temps de travail avec l'utilisation du CET , etc.

Après avoir obtenu  un temps partiel aidé, la CFDT a revendiqué  l'utilisation du CET fin de carrière afin de permettre, pour les salariés qui le souhaitent, une réduction de la durée hebdomadaire ou mensuelle de leur temps de travail en conservant l'abondement prévu dans l'accord CET.

Concernant le déroulement de carrière des seniors, la CFDT a revendiqué des promotions systématiques en fin de carrière pour les non cadres , et pour les cadres, une prise en charge totale par la Direction des cotisations retraite en fin d'activité.

La prochaine réunion est programmée le 9 juillet et la CFDT aura à cœur d'obtenir des résultats susceptibles d'améliorer la deuxième partie de carrière des personnels de plus de 50 ans.



Paris, le 9 juin 2009

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 10:06


Article paru dans la BUGADE de Mai – Juin 2007
 
 
Accord sur l’emploi des handicapés
 
6 mois après l’expiration de l’accord, la direction vient d’engager une négociation sur l’emploi des handicapés à Eurocopter. Cela répond à une revendication de la CFDT exprimée à de multiples reprises.
 
Eurocopter a désormais la volonté de faire de notables efforts dans le domaine, d’autant plus que la législation a évolué. Pour la CFDT c’est un sujet important. Au-delà des « textes » et des obligations légales, il s’agit de faire évoluer les mentalités, en balayant les préjugés et les stéréotypes pour rendre notre entreprise citoyenne et responsable.
 
A suivre… 
 
Contact CFDT : Yves BLANCHARD
 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 13:53


Article paru dans la BUGADE de Mai – Juin 2007
 
 
Accord d’Intéressement 2007- 2009 : Non à un accord qui n’intéresse pas les salariés aux profits de l’entreprise !
 
 
L’accord d’intéressement se renégocie tous les 3 ans. Cette année la direction d’Eurocopter voulait nous imposer l’accord standard EADS. Le problème, c’est qu’il est beaucoup moins « intéressant » que notre précédent accord.
 
A titre de comparaison, nous avons eu 2400 € cette année, avec le nouvel accord nous aurions eu 1600 € ! Qui plus est l’intéressement est plafonné à 2500 €. En final après 3 réunions, Eurocopter déroge au standard EADS, et propose un accord à mi-chemin entre l’ancien et ce standard. Globalement, nous devrions avoir un intéressement équivalent à cette année pour les 3 années à venir, si Eurocopter tient ses objectifs, et plus dès qu’EADS retrouve sa rentabilité (2008,2009 ?). Il n’y aura plus de plafond à 2500 €.
 
Le problème en final, c’est que nous avons un accord moins pire que ce qui était prévu, mais moins bien que l’ancien ! Cet accord ne fera pas bénéficier les salariés de l’amélioration prévisionnelle des résultats d’Eurocopter pour les années à venir, avec un intéressement globalement constant. Avec l’ancien accord nous aurions eu environ 4600 € en 2009 (versé en 2010). 
 
Le « moins » versé aux salariés partira dans la nébuleuse des comptes d’Eurocopter, et améliorera son résultat net… Encore une fois l’absence de réel rapport de force est favorable à la direction. Pour ce qui nous concerne, nous ne signerons pas une régression sociale !
 
Nous attirons aussi l’attention des salariés que l’intéressement est « un plus » aléatoire, mais qu’il peut être nul, comme nos collègues d’AIRBUS en ont fait l’amère expérience cette année.
 
 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 16:12

Politique salariale 2007 à Eurocopter :
 
 
2,7 % (+0,1%) le 16 mai 2007,
 
 
Non à la provocation !

 
 
 
Lors de la 3ème réunion de négociation salariale du 16 mai 2007, il a été décidé de programmer une 4ème réunion le 29 mai ! Au-delà, la direction d’Eurocopter a fait une proposition identique à celle d’AIRBUS, soit 2,7 % + 0,1 % de mesures catégorielles. Pour mémoire, en 2006, c’était 3,5 % plus les mesures catégorielles… Pour la CFDT, rien ne justifie une baisse en 2007.

 
 
Devant une telle provocation, la CFDT a demandé une suspension de séance pour la suite à donner en concertation avec l’ensemble des organisations syndicales dans une démarche unitaire. Seule la CGT était prête à nous suivre, pas les autres organisations syndicales, bien que tout le monde s’accorde sur l’indécence du chiffre proposé en regard de la situation d’Eurocopter ! Il n’y a donc pas eu d’union syndicale sur la politique salariale.

 
 
La CFDT a donc rappelé que nos collègues non - cadres et cadres jusqu’au niveau 3A/3B d’Eurocopter en Allemagne vont bénéficier d’une augmentation générale de 4,1% au 1er juin, ainsi qu’une prime de 800 €. La CFDT déplore par ailleurs, l’absence de transparence (valeur de Vital ?) sur les rémunérations en Allemagne, notre demande ayant été refusée lors de la précédente réunion. La solidarité pour AIRBUS ne peut pas se concevoir qu’en France !

 
 

 

Nous ne reviendrons pas sur la plateforme revendicative CFDT distribuée en février 2007 (et oui, déjà !) où nous avons détaillé toutes nos revendications, ni sur les articles publiés dans la BUGADE.

La CFDT rappelle aujourd’hui que :


 
 
- Pour les non – cadres, la direction propose une Garantie de Progression Individuelle (GPI) de 45 € toutes mesures confondues. En clair, si un non-cadre a une AG inférieure à 45 €, mais pas d’AIS, il verra son salaire augmenter à concurrence de 45 € au 31/12/2007. S’il a eu une AIS, il n’aura rien de plus, son AG + AIS dépassant les 45 €. Ce n’est pas acceptable et la CFDT revendique comme en 2006, une AG mini de 65 € qui garantit réellement le pouvoir d’achat et non pas une GPI.

 
 
- Pour les cadres 3Bex et 3C chez AIRBUS, l’AIS de 2,7 % est calée au 01/01/07 contre 01/07/07 à Eurocopter ! En clair chez AIRBUS, ils toucheront 2 fois plus en 2007 !

 
 
- Pour les cadres 1 à 3B chez AIRBUS, l’AIS de 2,7 % est calée au 01/03/07, contre le 01/07/07 à Eurocopter ! C'est-à-dire 25 % de plus… Pour cette catégorie la CFDT revendique 2 distributions et des Augmentations Générales comme les collègues Allemands, dont la carrière n’est à priori pas entravée par le principe des AG !

 
 
- Chez AIRBUS, la discussion reste ouverte pour 2008 sur le Lundi de Pentecôte. Pour la CFDT qui avait manifesté seule devant l’usine en 2005 alors qu’il était travaillé et non payé, nous demandons la même mesure, sachant que depuis 2005, nous perdons un jour de RTT et que ce jour supplémentaire est toujours non payé !

 
 
- Chez AIRBUS, les salariés bénéficient d’une prime de 800 € pour tous. A la CFDT nous préférons du salaire fixe plutôt qu’une prime exceptionnelle. Cependant, 2007 étant une année très particulière, nous demandons une prime de 800 € pour Eurocopter !


La prochaine réunion est fixée le 29 mai. La CFDT espère que les salariés seront entendus et que la politique salariale 2007 sera à la hauteur des attentes ! La CFDT en appelle à l’unité des 5 organisations syndicales s’il en était autrement.
Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 13:39


CFDT - EADS

European Aeronautic Defence and Space Company

 
 
Jean-Bernard GAILLANOU - Coordinateur Syndical - SOCATA

Jean-Marie PEETERS - Coordinateur Syndical Suppléant - EADS DS SAS




 
 
Paris, le 22 mai 2007


 
A

Monsieur Louis GALLOIS
Co-président d’EADS France
 
 
 
Monsieur le Président,

 
Le vendredi 4 mai 2007, les actionnaires d’EADS, réunis en assemblée générale annuelle à Amsterdam, ont décidé de se verser un dividende de 12 centimes par action et ce, malgré la situation de crise que traverse notre Groupe. Alors que les avis étaient très partagés sur le sujet, les deux actionnaires français (Lagardère et l’Etat français) ont refusé de toucher leurs dividendes qu’ils ont reversés à la société pour un montant de 30 millions d’euros environ. A la suite de quoi nous avons pu entendre, par la voix du co-président du conseil d’administration d’EADS (M. A. Lagardère), qu’une partie de ces dividendes pourrait être redistribuée aux salariés d’AIRBUS en plus de la prime proposée par la Direction pour compenser l’absence de prime d’intéressement et de participation sur l’exercice 2006. Si cela part d’une volonté d’apaisement de la part de nos deux actionnaires, la CFDT/EADS considère que cette proposition pourrait être source de tension entre les salariés du Groupe.

 
En effet, les dividendes reversés sont le fruit du résultat de l’ensemble de Groupe et non pas d’une seule filiale. C’est pourquoi la CFDT/EADS vous demande d’octroyer, dans ce cadre, une prime exceptionnelle uniforme à l’ensemble des salariés du Groupe EADS et de toutes ses filiales, sous contrat de travail français.

 
Monsieur le Président, je me permets de vous rappeler que bon nombre d’entités du Groupe, malgré leurs bons résultats, n’ont pu verser de primes à leurs salariés. Bien sur, cette redistribution des dividendes ne viendrait en rien remettre en cause les primes déjà accordées dans ces entités comme AIRBUS. Le Groupe EADS traverse une crise sans précédent et il est de la responsabilité de chacun d’entre nous de mettre tout en œuvre pour revenir à une situation normale et ce, dans l’intérêt de tous.

 
Cette prime exceptionnelle, de 600 € environ, serait de nature à apaiser les tensions énormes qui se font jour sur le terrain. C’est pourquoi la CFDT/EADS souhaite que sa demande soit prise en considération dans un moment où les salariés ont besoin de signes forts capables de rétablir la confiance nécessaire à la bonne marche de l’entreprise.

 
Dans l’attente d’une réponse favorable recevez, Monsieur le Président, mes respectueuses salutations.



Jean-Bernard GAILLANOU
Coordinateur CFDT/EADS


 
 
Copies :

 
M. Thomas ENDERS Co-président d’EADS
M. Jussi ITAVUORI Directeur des Ressources Humaines Groupe
M. Frédéric AGENET Directeur des Ressources Humaines EADS France
Repost 0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 07:38

Article publié dans la BUGADE de Mars – Avril 2007
 
Participation, Intéressement
 
Au titre de la participation, nous bénéficierons d’une prime de 1043 € en moyenne (*) contre 760 € en 2006. C’est le chiffre que nous aurions tous, si la répartition était uniforme pour tous les salariés, comme nous le revendiquons. Cependant nous avons réussi à faire évoluer l’accord en 2007, et la part fixe indépendante du salaire est passée de 50 à 60 %. C’est une 1ère avancée. Nous n’avions pas signé le précédent accord, car il y avait un véto de la Direction pour faire évoluer cette part fixe. Une répartition identique pour chacun favorise les bas salaires.
 
Au niveau de l’Intéressement tous les salariés bénéficieront d’une prime d’intéressement de 2425 € (*) contre 2740 € en 2006 .Dans ce cas la somme est la même pour tout le monde. Pour ceux qui placent cette somme sur le Plan d’Epargne Groupe, un abondement de 35 % plafonné à 900 € (via un versement supplémentaire volontaire) est prévu. Cet intéressement prévoit une part EADS et une part Eurocopter. La part EADS est de 0 € en 2007, suite aux problèmes d’AIRBUS. Cette part était de 578 € en 2006
 
Nous pouvons nous féliciter des sommes obtenues, qui ne sont qu’un juste retour du travail des salariés. La malheureuse expérience de nos collègues d’AIRBUS, nous remet en mémoire le caractère très aléatoire de ce complément de rémunération qui ne doit pas se substituer à la politique salariale…
 
La CFDT revendique que le nouvel accord qui doit être négocié avant fin juin 2007, soit à la hauteur du précédent pour que les salariés bénéficient eux aussi des résultats de la croissance de l’entreprise !
 
(*) Pour 12 mois de présence
Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 09:00


Allemagne : forte hausse des salaires dans la métallurgie (*)

 

Alors que le débat sur le pouvoir d'achat a imprégné la campagne électorale française, la politique salariale allemande semble amorcer un tournant. Le syndicat et le patronat de l'industrie allemande de la métallurgie ont conclu, vendredi 4 mai, un accord qui prévoit la plus importante hausse des salaires depuis 1992.

 

Le compromis obtenu par les représentants syndicaux et patronaux de la branche, dans le Bade-Wurtemberg, après plus de vingt heures de pourparlers, est valable d'avril 2007 à octobre 2008 et devrait s'appliquer à l'ensemble des 3,4 millions de salariés de l'industrie métallurgique.

 

Il prévoit une augmentation salariale de 4,1 % dès le mois de juin, revalorisée à 1,7 % en juin 2008. A ce dispositif vient s'ajouter une prime de 400 euros pour les mois d'avril et de mai 2007 ainsi que le versement d'un autre supplément à partir de juin 2008. Le syndicat parle d'une augmentation salariale de 5,8 % sur dix-neuf mois tandis que le patronat préfère évoquer une hausse de 3,3 % par an.

 

A l'origine, les positions des partenaires sociaux semblaient irréconciliables. Le syndicat IG Metall réclamait 6,5 % d'augmentation de salaire tandis que la fédération patronale Gesamtmetall évoquait 2,5 % et une prime de 0,5 %. Après plusieurs séances de négociations sans résultat, le syndicat avait mobilisé jusqu'à 475 000 salariés dans le cadre de grèves d'avertissement et avait brandi la menace d'un important conflit social.

 

Au final, les deux parties ont salué le résultat obtenu. "C'est un compromis satisfaisant qui va au-devant des intérêts des salariés", a réagi le président d'IG Metall Jürgen Peters. Côté patronal, on qualifie l'accord d'"équilibré et acceptable". Le président de Gesamtmetall, Martin Kannegiesser, a justifié ces hausses salariales par une solide conjoncture à laquelle "les salariés vont être associés". Selon l'organisation patronale, les entreprises du secteur de la métallurgie ont créé près de 54 000 emplois depuis avril 2006 et devraient continuer à embaucher dans les prochains mois.

 

EMBELLIE ÉCONOMIQUE

 

Toutefois, l'accord est loin de faire l'unanimité au sein des organisations patronales. Ainsi, selon la Fédération de l'industrie automobile (VDA), cet accord salarial va à l'encontre des efforts entrepris par les constructeurs pour améliorer leur compétitivité. "En réalité, IG Metall est la gagnante de cette négociation salariale, elle a imposé l'essentiel de ses objectifs", souligne le quotidien berlinois Berliner Zeitung.

 

A la faveur de l'embellie économique, les appels se sont multipliés, ces derniers mois outre-Rhin, pour mettre fin à la politique de rigueur salariale pratiquée depuis le milieu des années 1990. Néanmoins, d'après les experts, l'accord dans la métallurgie n'aura pas forcément valeur de signal pour les autres branches.

 

D'abord, un certain nombre de branches telles que la chimie ont d'ores et déjà bouclé leurs négociations collectives. D'autres secteurs connaissent des difficultés, à l'image du commerce où une importante hausse des salaires est exclue. Chez Deutsche Telekom, la direction tente même de négocier une baisse de la rémunération pour un certain nombre de ses employés. Vendredi, le président de la confédération patronale, Dieter Hundt, s'est empressé d'assurer que l'accord dans la métallurgie n'était pas "un exemple" pour d'autres branches.

 

(*) LE MONDE.fr  05.05.07 | 15h39

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 18:55

 


Accord salarial entre IG Metall et le patronat Allemand

 
 
 
 
 
AP | 04.05.2007 | 14:45
 
 
 
 
 

La menace de grève est levée en Allemagne: le puissant syndicat IG Metall et le patronat sont parvenus vendredi à un accord prévoyant une augmentation de salaire de 4,1% au 1er juin pour les employés du secteur, a annoncé vendredi un représentant syndical.

 
 
 

Cet accord a été obtenu après cinq séances d'intenses négociations qui avaient débuté jeudi et se sont achevées tard dans la nuit.

 
 
 

"IG Metall est satisfait de cette hausse, mais cela n'aurait pas été possible sans la participation massive lors des grèves d'avertissement", a souligné Jürg Hofmann, chef de la branche sud-ouest du syndicat, en faisant référence à la vague de brefs débrayages lancée samedi dernier à travers le pays par IG Metall pour faire pression sur le patronat.

 
 
 

En début de négociations, le syndicat réclamait une hausse de 6,5% des salaires, et les analystes s'attendaient à ce que les représentants des employeurs lâchent au moins 4%.

 
 
 

Aux termes de l'accord couvrant une période de 18 mois, les salariés du secteur toucheront un versement exceptionnel de 400 euros pour le mois de mai, puis une augmentation de salaire de 4,1% durant les 12 mois suivants. En juin 2008, les salaires augmenteront à nouveau de 1,7% durant cinq mois, ce qui représente donc à terme une hausse de 5,8%.

 
 
 

Concrètement, pour nous à Eurocopter, cela signifie que nos collègues allemands d’Eurocopter Allemagne bénéficieront de 4,1 % d’augmentations générales (non cadres et cadres jusqu’à l’équivalent des 3A / 3B).

 
 
 

Ce chiffre est à mettre en regard de la proposition à 2 % de la direction pour Eurocopter en France.

 


 

 

voir nos analyses sur ce sujet :

 

Plateforme CFDT 2007

 

Edito de la BUGADE de Mars – Avril 2007

 

Analyse des rémunérations en Europe

 

Négociation salariale 2007 chez DASSAULT

 
 

A suivre…

 
 
 
 
 
 
 
Sur Internet :
 
http://www.igmetall.de
 
 
 
http://www.gesamtmetall.de
Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans Négociations accords société
commenter cet article

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :