Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Connaitre l'histoire...

Pour l'histoire sociale d'AIRBUS Helicopters,

cliquez ICI.

 


 

 

Rechercher

Visiteurs en ligne

Les archives de La BUGADE

Pour retrouver toutes les archives de La BUGADE,

CLIQUEZ ICI

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 08:30

 


 

Communiqué de presse du 4 juin 2010

 

 

 

Spécialisations des sites industriels d’Eurocopter

 

 

La Direction d’Eurocopter avait dévoilé les 27 et 28 avril à Marignane, son plan d’économies EccoLean qui fait partie du plan SHAPE de restructuration de l’entreprise.

 

Dans la continuité, lors du Comité d’Entreprise Européen du 1er juin, la Direction de l’entreprise a présenté son projet de « transformation de la chaine logistique » qui conduit entre  autres choses à la spécialisation des sites industriels français et allemands.

 

Il a été confirmé que cette spécialisation des sites n’est que la suite des accords passés en 1992 lors de la création d’Eurocopter entre la France et l’Allemagne ! La feuille de route que nous découvrons en 2010 est donc toujours d’actualité, 18 ans plus tard…

 

Cette spécialisation ne concerne pas la gamme d’hélicoptère actuelle. Il n’y a aucun transfert entre les usines françaises et allemandes et réciproquement. Par contre, elle devient d’actualité en 2010 avec les nouveaux programmes en développement. Pour l’établissement d’Eurocopter Marignane, cela concerne l’avenir des activités d’Aérostructure « l’AIRFRAME » (Etudes, Industrialisation, Production) à moyen et long terme sur le site de Marignane.

 

La France conserve le leadership sur des activités qui n’existent pas en Allemagne (mécanique) ou qui étaient très peu développées (l’électricité)… Par contre un duopole est constitué sur l’activité des pales d’hélicoptères en France et en Allemagne sur la base des entités existantes.

 

Lors de la manifestation du 10 mai 2010 de 4500 salariés sur les sites français d’Eurocopter, le PDG avait reçu les 5 Délégués Syndicaux Centraux. Outre les aspects salariaux, la CFDT avait clairement posé la question du Développement, de l’Industrialisation et de la Production en France de l’hélicoptère X4, successeur du Dauphin, financé par le grand emprunt. Le PDG Lutz BERTLING s’était clairement engagé dans ce sens. Hors pour les activités de l’Aérostructure, ce n’est pas ce qui a été présenté en CEE le 1er juin !

 

Pour la CFDT, le développement d’une entreprise européenne ne peut se concevoir que sur des bases équilibrées et transparentes en tenant compte de l’implication financière des Etats (Grand Emprunt, crédit Impôt recherche, etc.).  Par ailleurs, le PDG se doit de respecter ses engagements sur le projet  X4 financé par le citoyen français. La CFDT y veillera !

 

  

 

Contact : Didier HACQUART, Délégué Syndical Central (06-89-24-70-26)

 

 

Pour en savoir plus :

 

Communiqué : Le plan d’économies d’Eurocopter, première analyse de la CFDT (6 mai 2010)

 

Eurocopter : SHAPE, EccoLean, salaires… Nous dit-on toute la vérité ?  (5 mai 2010)

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans SHAPE EccoLean
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 14:59

Logo CFDT 150                                           Eurocopter

 

 

Communiqué de presse du 6 mai 2010

 

Le plan d’économies d’Eurocopter,

première analyse de la CFDT

 

 

La Direction d’Eurocopter a dévoilé les 27 et 28 avril à Marignane, son plan d’économies EccoLean qui fait partie du plan SHAPE de restructuration de l’entreprise présenté fin 2009.

 

Le plan EccoLean est destiné à réduire de 15 %  les couts de structure. 400 suppressions de postes cols blancs sont prévues dans ce cadre au total en France et Allemagne d’ici avril 2011. Des mesures au « volontariat » doivent être mises en place (mobilité EADS, création d’entreprise, mesures d’âges, etc.). Eurocopter engage par ailleurs le processus de fermeture du site d’Ottobrun en Allemagne avec le transfert des salariés (plus de 600 inscrits) vers le site de Donauworth. 

 

Dans le même temps, 390 embauches de techniciens et ingénieurs sont prévus pour renforcer les Bureau d’Etudes et les activités de service aux clients.

 

La CFDT salue le renforcement très significatif de la Recherche et Développement pour renouveler la gamme d’appareils face à une concurrence très agressive.

 

La CFDT soutient le projet de déménagement du site Eurocopter de La Courneuve à Dugny (Aéroport du Bourget) qui pérennise l’activité en région parisienne.

 

La CFDT dénonce le fait que les suppressions de postes sont le fait d’une croissance mal maitrisée de l’entreprise, de sur-recrutements sectoriels et d’erreurs passées. Les salariés concernés ne sont en rien responsables de cette situation.

 

La CFDT dénonce le choix de la Direction d’Eurocopter de faire payer aux salariés son plan de restructuration et d’économies avec une politique salariale « au rabais » sous des prétextes de crise, tout en ayant pour objectif 9% de rentabilité pour les actionnaires en 2014.

 

Pa rapport au plan de restructuration de l’entreprise, la CFDT reste vigilante sur les équilibres franco – allemands tant sur le plan social qu’industriel et veille à un strict retour en France des fonds du Grand Emprunt pour le programme du nouvel hélicoptère X4 tant au niveau du développement que des retombées industrielles

 

 

Contact : Didier HACQUART, Délégué Syndical Central (06-89-24-70-26)

 

Le blog de la CFDT Eurocopter : http://cfdt-eurocopter.over-blog.com

 

Fédération CFDT de la métallurgie : http://www.fgmm.cfdt.fr/

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans SHAPE EccoLean
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 14:00

 


 

SHAPE, EccoLean, salaires…

 

 

Nous dit-on toute la vérité ?

 

 

Suite aux informations données aux syndicats et face à la « campagne de communication » de la Direction qui tend à noircir le tableau à la veille de la négociation salariale du 7 mai, nous tenons à vous apporter notre « éclairage CFDT » et nos premières analyses.

 

1 – SHAPE vu par la Direction

 

Il y a plusieurs façons d’appréhender SHAPE. Il y a la logique Direction :

 

-         La crise mondiale,

-         La concurrence,

-         La parité € - $,

-         La nécessité de faire 9% de rentabilité, 

 

Cela entraine :

 

-         La nécessité de s’adapter, et plus de flexibilité,

-         Le renouvellement de la gamme d’appareils

-         Le développement de nouveaux services aux clients

-         De générer du cash (trésorerie)

-         De faire des économies (EccoLean)

-         400 suppressions de postes « cols blancs »

-         Une politique salariale au rabais,

 

C’est totalement imparable dans le raisonnement, mais on peut aussi voir les choses légèrement  différemment…

 

2 – SHAPE vu par la CFDT

 

2.1 - La crise, mais des commandes de 332 comme jamais…

 

La crise mondiale est une réalité. Le marché de l’hélicoptère diminue. L’entreprise après le « ramp-up » doit s’adapter. Dont acte. Cela n’a en soi rien de choquant, bien qu’il ne faille pas générer la confusion et la dramatisation dans les chiffres en mélangeant Ecureuil, Super Puma, TIGRE, NH90, etc.

 

2.2 – La concurrence à la pointe ?

 

Il faut renouveler la gamme. « On va mettre le paquet ». Super ! Certes l’entreprise était focalisée sur le Tigre et NH90 mais il est choquant que nos dirigeants s’aperçoivent en 2009/2010 que nous sommes rattrapés par la concurrence...

 

2.3 - On ne parle de la parité € - $ uniquement lorsque le $ est haut, hasard ?

 

Bizarrement, la Direction a été « discrète » dans ses présentations sur la baisse actuelle de l’euro………. alors que l’euro fort est l’argument « phare » pour délocaliser en zone « Low-cost » et/ou zone dollar, y compris aux USA !

 

2.4 - Les 9 % de rentabilité pour les actionnaires, une fatalité ?

 

Les 9% de rentabilité en 2014, pour nos actionnaires ne sont en rien une obligation ! Un actionnaire comme Lagardère ne souhaite que voir l’action EADS remonter pour mieux vendre et toucher le pactole… Ces grands actionnaires (capitaines d’industrie ?) sont là pour les bénéfices et sont très absents  pour aider l’entreprise alors que c’est aussi leur rôle. Ne sont –ils pas plus des spéculateurs, plutôt que des investisseurs ?

 

Le discours de la Direction est alarmiste sur les résultats financiers d’Eurocopter. La réalité c’est que pour nos dirigeants, nous ne sommes pas assez rentables ce qui est totalement différent ! Nous ne sommes aucunement dans « le rouge »…

 

2.5 - Le cash à tout prix, et si ce n’était qu’un choix ?…

 

Il faut « générer du cash » pour se payer les nouveaux développements, etc.… Voilà un point très intéressant ! EADS et donc Eurocopter ont ces dernières années, pris une option de gestion qui consiste à tout s’autofinancer sans emprunts. C’est un principe de bonne gestion qui peut s’expliquer quand tout va bien, mais ce n’est pas forcément le meilleur choix de gestion lorsque la situation est plus difficile, et que l’on souhaite investir pour les 10 ans à venir.

 

Concrètement cette politique d’autofinancement pour des opérations de long terme conduit à « étrangler » l’entreprise sur le court terme, et à mettre une forte pression sur les salariés. En clair avec ce choix de gestion et ce n’est qu’un choix, ce sont les salariés qui le payent « cash »… Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire d’efforts sur la trésorerie, mais qu’il faut relativiser « les exigences ».

 

2.6 - Trop d’effectifs ?

 

La Direction argue du fait que l’entreprise est dimensionnée par rapport aux « années exceptionnelles » et « du siècle » de 2008, 2009, d’où le problème d’effectifs si les commandes baissent. Mais alors pourquoi viser dans un marché morose, une augmentation de chiffre d’affaires de 50 % entre 2008 et 2014 ?

 

A force de courir vers les étoiles, n’allons - nous pas nous bruler les ailes définitivement ?

 

N’y-a-t-il pas par ailleurs un paradoxe entre trop d’effectifs, suppression de 400 postes et 390 embauches ?

 

Pourquoi avoir justifié des externalisations d’activités à cause du « ramp-up », et ne pas envisager clairement des ré-internalisations en cas de baisse de charges ?

2.7 - Ne pas refaire l’histoire, mais pourquoi pas ?

 

Il ne faut pas « refaire l’histoire », mais « regarder de l’avant ». Soit ! Cela vaut pour les problèmes du TIGRE et NH90 et du faible taux de rentabilité qui plombent nos comptes. Qu’avions nous entendu à la CFDT lorsque nous avions évoqué les problèmes du NH90 il y a quelques années ! Certes, nous sommes en 2010, les problèmes existent et il faut  les régler. Avons-nous un autre choix ?

 

Cela ne doit pas pour autant dégager nos dirigeants passés et actuels de leurs responsabilités. Eux passent, nous, nous restons et les salariés finissent par se lasser des grands projets qui à chaque fois vont « sauver l’entreprise ». Pour ne citer que les derniers, on a eu  ENERGY puis VITAL, et maintenant SHAPE.

 

A chaque fois nos dirigeants ne font que s’inspirer de modèles de consultants payés très cher, qui appliquent partout les mêmes modèles, d’où le phénomène de mode…Il y a donc clairement une crise de confiance, mise en exergue avec Gallup, entre les salariés et leurs Dirigeants.

 

L’écart se creuse entre la base qui va jusqu’aux cadres, et les « hauts dirigeants ». C’est un phénomène qui dépasse Eurocopter, et qui impacte tous les grands groupes. Les écarts de rémunération qui n’ont rien à voir avec ceux de l’ex Aérospatiale, n’y sont pas pour rien, les objectifs personnels des hauts dirigeants (EBIT, cash, capital employé, etc.) loin de la finalité de l’entreprise et des hélicoptères, non plus…

 

2.8 - EccoLean

 

Suite à ces choix de la Direction et suite aux erreurs passées, le plan d’économies qui en résulte concerne 400 suppressions de postes et une diminution de 75 %  des  salariés  intérimaires  dans  le périmètre EccoLean en France (-100 d’ici fin 2010) et en Allemagne, sans oublier le processus engagé pour la fermeture du site d’Ottobrun. Cela ne sera pas sans conséquences sociales chez nos collègues allemands.

 

Pour mémoire EccoLean et hors EccoLean, le nombre d’intérimaires est passé de 1067 fin 2008 à 640 fin mars 2010 à Marignane. C’est un vrai drame social qui ne peut laisser personne indifférent.

 

Nous tenons à rappeler que nous avons été la seule organisation syndicale à annoncer qu’EccoLean allait impacter l’emploi et à ne pas le cacher. Nous avions dénoncé le fait d’entamer des négociations pour un plan social qui ne dit pas son nom, dont nous ne savions pas s’il concernait 10 ou 1000 salariés ? Nous avons la réponse. Aujourd’hui c’est 400 cols blancs au total entre France et l’Allemagne.

 

2.9 - Et les aides, on oublie d’en parler ?

 

La Direction parle beaucoup d’économie mais est particulièrement muette sur le soutien qu’elle obtient via nos impôts avec notamment la suppression de la taxe professionnelle, le Grand Emprunt, sans oublier les aides des Régions PACA, de I‘Ile de France, des Départements 13 et 93 pour les investissements passés et à venir…

 

2.10 – Le déménagement de La Courneuve et les nouveaux projets  

 

A ce stade de SHAPE, la CFDT soutient les efforts conséquents de l’entreprise pour la Recherche et le Développement (les projets X). De même le projet Joséphine de transfert de la Courneuve au Bourget est un projet ambitieux porteur d’avenir pour les salariés concernés.

 

Ces démarches, seraient-elles le retour à une vision industrielle de notre entreprise ? Si c’est le cas, nous le saluons !

 

2.11 - Et les salariés dans tout cela ?

 

Il y a un réel décalage avec la réalité vécue par les salariés et le discours dramatique de la Direction. Les charges de travail ne baissent pas, ni la pression pour toujours « aller plus vite » et « faire toujours plus », y compris dans les secteurs EccoLean » ! Comment alors comprendre une politique salariale au rabais et des suppressions de postes, alors qu’on demande de faire des heures supplémentaires et qu’il y a toujours des « vendredis obligatoires », etc.

 

3 – Considérations CFDT

 

Pour la CFDT nous estimons donc que la Direction a fait le choix de faire payer aux salariés tous les efforts (400 suppressions de postes, « modération » salariale, Ottobrun) par des choix stricts de gestion. Ce que nous voulons démontrer c’est que d’autres choix sont possibles, rien n’est inéluctable, contrairement au discours que l’on passe aux salariés.

 

Les salariés d’Eurocopter se sont toujours battus et continueront à le faire pour leur entreprise. La motivation passe par la reconnaissance y compris salariale et pas par la peur et les menaces sur l’emploi. Les salariés sont condamnés à faire confiance à leurs Dirigeants. Ils n’ont pas plus de raison de croire en SHAPE que VITAL et demain à encore autre chose. Par contre ils attendent des efforts réellement partagés à tous les niveaux hiérarchiques, en France et en Allemagne.

 

La CFDT refuse par contre, une dramatisation de la situation qui ne serait que le prétexte à une politique salariale au rabais ! Les salariés ne sont d’ailleurs pas dupes de ce qui se trame.

 

Avec la CFDT défendons l’emploi, les salaires, les salariés et Eurocopter !

 


C’est grâce à l’action de l’Intersyndicale FO-CGC-CGT-CFTC-CFDT que la Direction d’AIRBUS est revenue à la table de négociation le 4 mai et a suspendu le mouvement dès le 30 avril au soir. C’est unies, au-delà de leurs  divergences, que les 5 organisations syndicales appuyées massivement par les salariés ont réussi à faire évoluer les propositions de la Direction. De 1,5%, puis 1,9 %, la dernière proposition est à 2,5 % plus une prime de 500 € et ce n’est pas fini. Eurocopter ne pourra pas être éternellement sur « autre planète »…


 

Pour en savoir plus sur Shape, Eccolean, etc. :

 

CFDT Eurocopter : EccoLean, annonces les 27 et 28 avril 2010

 

CFDT Eurocopter : Pas de plan social, mais... (13 mars 2010)

Unite CFDT-CGT Eurocopter : Projet COMPASS, politique de redéploiement des emplois et des compétences, réunion du 25 février 2010

 

 

Repost 0
Published by Equipe rédaction CFDT Eurocopter - dans SHAPE EccoLean
commenter cet article

Calendriers CARE - RTT 2016

Calendrier Non-Cadres CARE RTT 2016  :

                                                           

Calendrier Cadres 211 J CARE RTT 2016 :

                                                             

Calendrier Cadres 214 J CARE 2016 :